LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Vie Est Un Songe, Calderon

Dissertation : La Vie Est Un Songe, Calderon. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  17 Octobre 2012  •  1 739 Mots (7 Pages)  •  1 208 Vues

Page 1 sur 7

La vie est un songe, Calderón, 1633

Biographie :

Pedro Calderón de la Barca naît en 1600 au sein d'une famille noble espagnole et reçoit une éducation d'abord dirigée vers la théologie. Il écrit durant le siècle d'or espagnol, à l’apogée des arts et appartient au mouvement baroque. Ce n'est que vers 1620, qu'il s'oriente vers la dramaturgie. De plus en plus populaire, il finit par mettre ses talents au service du roi Philippe IV. Particulièrement productif, il écrit de nombreuses comedia dont la Dévotion à la croix et la Vie est un songe (1633). Ses compositions trouvent ainsi leur inspiration autant dans les thèmes religieux, moraux, historiques que philosophiques. En 1651, Calderón est ordonné prêtre mais poursuit néanmoins ses productions théâtrales. Dans les années 1660, il dévie vers des sujets à caractère mythologique. Prêtre du roi dès 1663, il demeure à Madrid jusqu'à sa mort en 1681 à 81 ans. Il aura été l’auteur de plus de 1500 pièces dont 200 textes dramatiques avec la Vie est un songe, sa pièce la plus célèbre du répertoire espagnol, que nous allons vous présenter.

Les personnages :

-Basilio, roi de Pologne et père de Sigismond

-Sigismond, prince et fils de Basilio

-Astolfo, duc de Moscovie, prétendant de la couronne et neveu de Basilio

-Estrella, infante, prétendante de la couronne et nièce de Basilio

-Clotaldo, vieillard et geôlier de Sigismond

-Clarin, valet et compagnon de voyage de Rosaura

-Rosaura, dames et fille de Clotaldo

Structure de la pièce :

La pièce est divisée en trois journées : la première journée ou la présentation des personnages et de l’intrigue, la seconde journée constitue le nœud des intrigues et la troisième journée, le dénouement. Ce texte est typique du baroque car il est complexe, mélange deux intrigues et possède des thèmes baroques comme le caractère éphémère, la mort, la folie, l'illusion.

Visée de la pièce :

Le premier ressort de cette pièce, celui dont elle tient son nom, est celui du rêve et de l’irréel du réel.

Le thème central de l’histoire est la manière dont le destin rattrape les personnages, le roi lui-même devient l’outil principal d’un destin qu’il aurait voulu contrecarrer. Ce thème d’inexorabilité du destin est un ressort dramatique, puisque nous voyons se dérouler une histoire qui a été prédite et que nous aurions voulu empêcher.

Ce thème de l’illusion est également présent chez Shakespeare mais est ici approfondi par Calderon. L’ensemble de l’œuvre constitue finalement une sorte de réflexion sur les vanités, les futilités de l’homme : l’être humain pense en effet vivre, aimer, diriger…, alors que pour Sigismond, il semble s’agir la que d’illusion. Calderon reprend ici le thème antique de la fugacité de la vie (l’existence passe rapidement alors que l’homme s’attache à des choses sans importance au lieu de s’interroger sur le sens profond de l’existence). Ce thème que l’ont retrouve également dans la bible « ne mento mori » (souvient toi que tu es mortel), « pulvises » (tu es poussière) vise à montrer que tout la vie humaine repose sur des valeurs trompeuse et donc sur des illusions. Cette pièce montre l’insignifiance de la vie et on passe ici à une réflexion philosophique.

Le résumé :

1er jour:

Rosaure, une belle dame déguisée en homme descend de la montagne, accompagnée de son valet Clarín. Elle se rend en Pologne pour se venger du duc Astolphe qui lui a fait une promesse de mariage puis l’a abandonnée. Lors de son périple, elle aperçoit un palais au milieu des rochers. Là elle voit un prisonnier enchaîné, vêtu de peaux de bête, qui la saisit mais la relâche ; c’est Sigismond. Elle apprend qu’il est encore plus malheureux qu’elle : il n’a jamais quitté sa grotte et la seule personne qu’il voit est un vieillard, Clothalde, qui l’éduque et le garde. Lorsque le gardien revient, il ordonne qu'on saisisse les intrus, et qu’on les condamnent pour être entré, c’était la punition. Mais il aperçoit une épée qu’il reconnaît. Il se rend compte que ce jeune homme (Rosaure en fait) est son fils, et décide de demander au Roi ce qu’il faut faire des intrus. Pendant ce temps, à la Cour, Astolphe et Etoile, tous deux prétendants à la Couronne lorsque le Roi Basile sera mort, se disputent cet héritage. Le Roi entre, et leur relève un secret ; Il est un grand astrologue, et a lu dans les étoiles que son fils serait un tyran. Alors, voulant sauver son royaume, il l’a fait enfermer dans un palais sans voir personne. Maintenant il se propose de l’asseoir sur le trône le temps d’une journée, afin de tester ses capacités. S’il est un bon Roi, il le restera à la mort de Basile. S’il est mauvais roi, il retournera dans son isolement, et pensera avoir rêvé. Dans ce cas, Astolphe et Etoile se marieront et prendront le pouvoir ensemble. Clothalde entre alors et parle au Roi des intrus. Puisque le secret a été divulgué, les intrus ne seront pas punis. Clothalde retourne auprès de Rosaure fou de joie et lui dit qu’elle est sauvée. Il ne lui dit pas qu’il est son père, et il apprend qu’elle est sa fille. Elle lui raconte le motif qui l’amène en Pologne : Astolphe devait l’épouser, mais maintenant il va épouser Etoile ! Elle réclame vengeance.

2e jour:

Sigismond est enlevé de sa retraite, drogué, et se réveillera dans un lit royal. Clothalde a le droit de tout lui expliquer après son réveil. Rosaure reprend son habit de femme et entre au service de son père. Sigismond se réveille donc, Roi pour un jour. Il menace immédiatement Clothalde de mort, mais celui-ci fuit. Puis il menace les domestiques et manque de respect

...

Télécharger au format  txt (10.5 Kb)   pdf (113.7 Kb)   docx (12.9 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com