LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Seule Fonction Du Personnage Du Roman Est-elle De Refléter La Société Dans Laquelle Il Vit

Rapports de Stage : La Seule Fonction Du Personnage Du Roman Est-elle De Refléter La Société Dans Laquelle Il Vit. Recherche parmi 245 000+ dissertations

Par   •  11 Avril 2013  •  2 209 Mots (9 Pages)  •  3 148 Vues

Page 1 sur 9

Le personnage est un individu qui a une place plus ou moins importante dans un récit. Dans un roman traditionnel, il est identifié comme une personne dont les traits se définissent au cours du récit et sous la plume de l’écrivain. Ca peut être un personnage fictif ou tire profit de ses expériences personnelles et se construit lui-même en fonction de ses connaissances et de son milieu on parle donc plus d’un individu. En effet, un personnage est essentiel au roman pour la fonction qu’il apporte et qu’on lui donne et non pour sa présence fréquente. Lorsque l’on parle de personnage on évoque donc une fonction, cet individu a principalement le rôle de refléter la société dans laquelle il vit mais est-ce sa seule fonction, nous allons donc nous intéressé non seulement à cette fonction caractéristique du personnage mais aussi aux autres fonctions possibles de cet individu. Ne peut-il pas nous divertir et par la même occasion nous instruire ? Ou en encore nous transmettre des valeurs ?

D’abord, le personnage permet de refléter la société dans laquelle il vit car pour commencer l’écrivain le plonge dans un cadre spatio-temporel spécifique qui renvoie a une société donnée comme par exemple dans l’œuvre de Zola « L’assommoir » ou nous sommes plongés dans le milieu ouvrier et notamment une illustration du métier de blanchisseuse qu’exerce le personnage principal Gervaise, La blanchisserie est décrit en détail ainsi que la rue où elle se trouve, nous sommes situé à l’époque de l’auteur c'est-à-dire au XIVème siècle dans Paris avec des lieus réels. C’est une société où il est difficile de gagner en notoriété lorsque l’on part du plus bas échelon. Même si l’héroïne va réussir, la prospérité sera de courte durée et elle va vite plonger dans la détresse. On se plonge dans le cadre de l’époque c'est-à-dire dans une ville en pleine expansion où la misère est courante, avec un personnage qui essaye de s’en sortir.

Aussi le personnage représente un type de caractère avec des qualités et des défauts présents à une époque donnée. Cet individu est décrit sous des traits physiques caractéristiques qui permettent d’établir une correspondance psychologique du caractère du personnage. Selon le type de personne, ses sentiments sont exprimés différemment. Le caractère du personnage peut faire de lui un simple exemplaire d'un groupe social, il reflète alors le milieu

dans lequel il vit par ses vêtements, sa profession, son langage, son idéologie. On lui donne les qualités et les défauts de son milieu pour en faire un personnage singulier et représentatif comme fait Balzac et les 2000 personnages qu’il crée dans La Comédie humaine qui est un ensemble d’ouvrages de 137 œuvres comprenant 95 romans. Tous ces personnages qui sont attribués à chaque roman réunissent toutes les classes sociales, tous les individus et tous les milieux de l’époque de l’auteur, chacun présente ses vices et ses vertus ce qui permet à l’écrivain de dresser un portrait complet de la société dans laquelle il vit. Comme Balzac le dit il se veut être le « secrétaire de la société française » en décrivant du mieux qu’il peut les individus évoluant à son époque.

De plus le personnage est aussi le porte parole de l’auteur pour critiquer la société dans laquelle il vit, car au delà de l’individu en lui-même et de son histoire, le héros est le symbole d’un groupe social. Il incarne une idée et sert de support à son créateur pour exprimer son point de vue et ses critiques de manière détournée. Il donne sa propre vision de la société, une version parfois pessimiste des choses même si l’auteur se veut objectif comme dans les Misérables de Victor Hugo avec le destin tragique de Jean Valjean et la seule fin heureuse pour Cosette. Mais l’écrivain peut aussi par l’intermédiaire du personnage mettre en avant un défaut essentiel et caractéristique de la société de son époque comme l’a fait Emile Zola avec son roman Nana qui raconte l’histoire d’une jeune fille prédestiné à un destin funeste avec un père « Coupeau » handicapé par accident et devenu fou et une mère morte de désespoir et alcoolique. Elle vit dans la misère et le désespoir et se prostitue. Elle meurt jeune et pourtant détruite. Il est alors mis en avant la corruption et un des facteurs qui l’entraine : la misère. On s’est donc servie du personnage pour décrire ce coté mauvais de la société.

Nous venons de voir que le personnage a pour fonction première de refléter la société dans laquelle il vit avec un cadre spatio-temporel et un type de personnages spécifique à la société de son époque et un rôle de porte parole permettant à l’auteur d’émettre des critiques indirects. Pourtant ce n’est pas la seule fonction qu’il exerce, il peut aussi divertir et instruire le lecteur, apporter des connaissances ou encore permettre de s’enrichir.

Le personnage permet donc au lecteur de fuir dans l’imaginaire car il a besoin de s’évader du réel, dans des univers improbables. Pour ça le personnage incarne souvent un héro idéalisé, parfait qui évolue dans un cadre peu réel avec un monde fabuleux ou fantastique. On fait souvent appel à des individus extraordinaires dotés de pouvoirs

magiques comme dans la saga Harry Potter de J.k. Rowling qui met en scène un garçon comme les autres ou presque car il est accablé par une enfance d’orphelin qui découvre un beau jour qu’il est doté de pouvoirs magiques. C’est alors la découverte de tout un autre monde magique très proche du nôtre, le jeune garçon apprend alors qu’il va désormais étudier dans une école pleine de jeunes sorciers comme lui où il apprendra en 7 ans a développer et contrôler ses dons. Ainsi nombres de lecteurs se sont imaginer un jour rentrer dans l’école de sorcellerie « Poudlard » ou encore se réveiller et avoir des pouvoirs magiques. On peut alors se permettre un instant de rêver d’un mode au delà des frontières du réel qui n’est pas loin, tout est fait pour que l’on s’identifie au personnage et que l’on admette un lieu où les règles universelles morales et physiques ne sont pas les mêmes que dans notre société on rêve d’un monde meilleur ou bien on tremble à l’idée d’un enfer où il n’y a pas de limite à la terreur. Il y a alors une évasion au côté d’un héros hors du commun.

Mais le personnage peut aussi nous apporter des connaissances, des savoirs culturels. Il nous permet de découvrir en profondeur un milieu dans lequel on est immergé pendant tout le roman, c’est le cas dans Germinal d’Emile Zola où derrière Etienne Lantier on suit la vie quotidienne avec les Maheux une famille de mineur de père en fils. Zola,

...

Télécharger au format  txt (13.5 Kb)   pdf (135 Kb)   docx (13.2 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com