LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Je N En Ai Pas

Dissertation : Je N En Ai Pas. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  16 Mars 2012  •  257 Mots (2 Pages)  •  664 Vues

Page 1 sur 2

. • Pour Aristote, le spectateur qui va au théâtre doit ressentir terreur et pitié afin de se purger de ces sentiments => force du spectacle qui doit être extra-ordinaire. D'où le recours au tragique : sentiment que l'homme éprouve quand il prend conscience des forces (divines, politiques, sociales, morale) qui le dominent, l'écrasent malgré la résistance qu'il leur oppose. ∆) Dans la tragédie, tout est sous le signe de la fatalité, le dénouement est malheureux. La tragédie a pour but de faire naître la terreur et la pitié chez le spectateur. C- La mort sur scène Afin de purger efficacement le spectateur, la solution pour le dramaturge serait de représenter la mort sur scène. => Tentation de montrer le meurtre, la douleur des personnages, le sang... Un personnage ensanglanté, souffrant, agonisant => terreur et pitié du personnage. ∆) Le but de la tragédie étant d'inspirer terreur et pitié au lecteur, la représentation de la mort sur scène semble naturelle. II- La mort dans la tragédie Pourtant, les règles classiques interdisent la représentation de la mort. Comment les classiques ont-ils pu « purger » les lecteurs de leurs passions : A- Les règles classiques • Bienséances => afin de ne pas heurter le public : tout ce qui va contre la morale est banni (les scènes de violence, la mort, etc.___________________________________________________________________________

...

Télécharger au format  txt (1.4 Kb)   pdf (39.7 Kb)   docx (8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com