LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Exposé Les Jeux Olypiques

Note de Recherches : Exposé Les Jeux Olypiques. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  1 Mars 2012  •  1 562 Mots (7 Pages)  •  1 101 Vues

Page 1 sur 7

Les jeux olympiques modernes :

Les jeux olympiques représentent, en sport, la compétition la plus prestigieuse, et le titre olympique reste le plus grand pour une athlète ou pour une équipe. Ses symboles sont universellement reconnus. L’Amérique est l’état le plus titrée.

Le fondateur des JO modernes :

Pierre de Frédy, baron de Coubertin, né le 1er janvier 1863 à Paris et mort le 2 septembre 1937 à Genève, est un historien et pédagogue français qui ressuscita les Jeux olympiques à l'ère moderne. Pierre de Coubertin organisa la première édition moderne des jeux Olympiques en Grèce en 1896 en référence avec la Grèce antique ou les Jeux olympiques sont des compétitions athlétiques, hippiques et de lutte qui honore Zeus, divinité suprême de la religion grecque. La motivation de Coubertin est

Depuis 1924 les jeux olympiques sont séparés en deux parties : Les jeux olympiques d’hiver et les jeux olympiques d’été. Il existe également depuis 1960 les jeux paralympiques destinés aux personnes paralysées, handicapées.

Les jeux paralympiques : En 1948, Sir Ludwig Guttman, fermement décidé à promouvoir la réhabilitation des soldats de la Seconde Guerre mondiale, organisa une compétition sportive entre différents hôpitaux au même moment que les Jeux olympiques d'été de 1948 à Londres. Cette compétition, connue alors sous le nom de Jeux de Stoke Mandeville, devint annuelle. Durant les douze années suivantes, Guttman et d’autres continuèrent d’utiliser le sport comme thérapie de guérison. Au Jeux olympiques d'été de 1960 à Rome, Guttman réunit 400 athlètes pour concourir dans les ‘jeux olympiques parallèles’ et devinrent les premiers Jeux paralympiques..

Le Comité international olympique (fondé par Coubertin également) qui est devenu l’organisation gouvernant le mouvement olympique dont la structure et les décisions sont définis par la Charte Olympique. La CIO est seul décisionnaire sur l’admission d’une discipline au programme olympique et il doit composer avec les Fédérations internationales gérant les disciplines. Ainsi, le programme des compétitions sportives des Jeux Olympiques ne propose pas l’ensemble des disciplines sportives, ni même la totalité des différentes épreuves possibles.

Pour être admis à participer aux jeux Olympiques, un concurrent doit se conformer à la Charte olympique ainsi qu'aux règles de la Fédération internationale (F.I.) concernée telles qu'approuvées par le C.I.O. et être inscrit par son Comité olympique national (C.N.O.).

Tous les concurrents aux jeux Olympiques doivent :

– respecter un esprit de fair-play et de non-violence et se comporter en conséquence sur le terrain de sport ;

– s'abstenir de faire usage des substances et procédés interdits par les règlements du C.I.O. ou des F.I. ;

– respecter le Code médical du C.I.O. et se conformer à tous ses aspects ;

– ne pas permettre que sa personne, son nom, son image ou ses performances sportives soient exploitées à des fins publicitaires durant les jeux Olympiques. L'inscription ou la participation d'un concurrent aux jeux Olympiques ne doit être conditionnée par aucune contrepartie financière

Le génie de Coubertin est d’avoir su recréer une symbolique forte et universelle qui explique le succès des Jeux et leur pérennité. Mais malgré les vœux de Coubertin, les deux guerres mondiales empêchèrent la tenue du rendez-vous olympique. Les Jeux de 1916 furent ainsi annulés pendant la Première Guerre mondiale, et ceux de 1940 et 1944 pendant la Seconde Guerre mondiale.

La symbolique des JO :

La célébration des Jeux inclut de nombreux rituels et des symboles comme le drapeau olympique et la flamme olympique, ainsi que les cérémonies d’ouverture et de clôture. . Les trois meilleurs athlètes de chaque compétition reçoivent une médaille d’or (1re place), d’argent (2e place) et de bronze (3e place) .

Le drapeau olympique est l'un des symboles des Jeux olympiques modernes, consistant en un drapeau formé de cinq anneaux de couleurs différentes (bleu, noir, rouge, jaune, et vert), entrelacés sur un fond blanc, afin de représenter l'universalité de l'olympisme. Les 5 anneaux entrelacés représentent les cinq continents unis par l’olympisme, et les six couleurs (en comptant le blanc en arrière-plan) représentent toutes les nations, car au moins l’une de ces couleurs était présente dans le drapeau de chaque pays, du moins à l'époque de sa création (1896). Ainsi ce drapeau est le symbole de l’universalité de l’esprit olympique. L'interprétation la plus courante associe un continent à chaque couleur des anneaux (le bleu représenterait l'Europe, le noir l'Afrique, le jaune l'Asie, le rouge l'Amérique, et le vert l'Océanie). Cependant, le musée olympique indique explicitement qu'il est faux de croire que les couleurs utilisées pour la représentation des anneaux soient associées à un continent particulier

Les Jeux d’été et les Jeux d’hiver :

...

Télécharger au format  txt (10.1 Kb)   pdf (114 Kb)   docx (12.1 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com