LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation: Selon vous, recourir à la fiction vous paraît-il le meilleur moyen de transmettre des vérités ou des leçons ?

Commentaires Composés : Dissertation: Selon vous, recourir à la fiction vous paraît-il le meilleur moyen de transmettre des vérités ou des leçons ?. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  5 Décembre 2014  •  1 595 Mots (7 Pages)  •  2 235 Vues

Page 1 sur 7

Selon vous, recourir à la fiction vous paraît-il le meilleur moyen de transmettre des vérités ou des leçons ?

Depuis des siècles, de nombreux écrivains cherchent à diffuser des messages afin d'instruire le plus grand nombre. En effet, les hommes ont toujours voulus persuader leurs semblables de leurs convictions. C'est notamment à travers la fiction que leurs idées sont le plus souvent diffusées. Mais ce choix paraît-il le meilleur moyen de transmettre des vérités ou des leçons ? Pour le savoir, nous allons tout d'abord nous intéresser au plaisir que procure la lecture d'une fiction, puis, au contraire, les risques auxquels elle peut être confronté. Pour finir, nous verrons dans quel cas la fiction touche véritablement le lecteur.

I/ Oui, la fiction plaît au lecteur

À travers un récit, le premier désir du lecteur est de pouvoir s'évader sans difficulté. Pour cela, il cherche une forme du récit simple dans laquelle il pourra ou non s'identifier à un personnage : la fiction. Ainsi, dans celle-ci il désirera connaître la fin de l'histoire, la situation finale, le dénouement. L'auteur en profitera alors pour y insérer un message et sera assurer de l'avoir transmis entièrement.

Tout d'abord, la fiction peut-être imaginaire mais des éléments peuvent amener le lecteur à la réalité et ainsi le faire assister à des évènements ou autres que l'auteur veut dénoncer. Ce sera donc plus facile pour lui de les juger étant donné qu'une fiction reste tout d'abord une histoire non-réelle. Nox de Hugo en est un exemple très représentatif. En effet, la forme de ce récit est un poème fictif qui est très simple à lire et dont, à première vu, on ne se doute pas d'un tel contenu et du message qui sera transmis. L'auteur utilise, dans son poème, un fait historique ayant vraiment eut lieu à son époque : le coup d'Etat dirigé par Louis-Napoléon Bonaparte en 1851. Il fait ainsi une satire très réaliste de celui-ci afin de révéler au plus grand nombre l'horreur dont de nombreuses personnes ont été victimes à cause, principalement, de cet homme. Il y introduit aussi des personnages tirés de son imagination, dont la plupart sont faibles, afin d'accentuer la cruauté de ce personnage. Son but principal étant de choquer et de faire réagir le lecteur, il utilise l'argumentation directe et un registre très violent.

Ensuite, à travers la fiction, le lecteur assiste à une histoire, la plupart du temps, saisissante, dans laquelle il peut s'évader grâce notamment aux paysages imaginaires qui lui sont proposés et aux différents personnages auxquelles il peut s'identifier. L'auteur réussit donc, sans que le lecteur ne s'en rende vraiment compte à transmettre un message. En général, l'histoire l'illustre très bien. Dans La Ferme Des Animaux de George Orwell, au début du livre, diférents animaux d'une ferme dirigé par un homme mènent une vie plutôt normal et pourrait croire que l'histoire sera seulement fondé sur la vie de cet homme. Mais, vient alors des scènes inattendus, dans lesquelles des animaux parlent et se conduisent comme des hommes : prend alors place un paysage imaginaire. Le lecteur est ainsi insérer dans une histoire imaginaire où il peut s'évader et prendre parti sans qu'il sache que c'est le but de l'auteur. Mais celui-ci veut avant tout connaître le dénouement de l'histoire. Ainsi à travers cette fiction, l'auteur a transmis son message simplement en racontant une histoire.

La fiction est donc un bon moyen de transmettre un message car cela permet au lecteur de s'évader, de se divertir tout en s'instruisant et en découvrant des vérités transmises par l'auteur. Cependant les messages transmis dans certaines fictions, ne sont pas toujours clairs et certaines fictions peuvent être soumises à la censure.

II/ Non, la fiction comporte des risques

La censure était très présente autrefois, notamment dans les œuvres où le message était trop visible : certaines fictions pouvait en être victimes. Afin que leurs œuvres ne soient pas censurées, certains auteurs s'expriment à travers des personnages et utilisent l'argumentation indirecte. Ainsi le message transmis n'est pas toujours compris par le lecteur.

Tout d'abord, autrefois, la liberté d'expression n'existait pas et les risques de censure étaient très importants. En effet, la fiction était pour les auteurs un bon moyen de critiquer la société de leurs temps, notamment l'abus de pouvoir. Pour cela, certains d'entre eux utilisaient pour que le message soit clair, l'argumentation directe, et faisait ainsi l'objet de censure. Ils s'exprimaient aussi à travers des personnages très symboliques afin de délivrer, de manière forte, un message destiné à l'enseignement. Voltaire fait parti de ce siècle et subit la censure d'une de ses œuvres : Le Dictionnaire philosophique. Celui-ci a été écrit afin de rassembler les connaissances pour les offrir et instruire le plus grand nombre. Au tout début, cette œuvre a été publié en espérant contourner la censure, mais cela n'a pas fonctionné et il a dut être réécrit. La Torture est l'un de ses articles

...

Télécharger au format  txt (10.2 Kb)   pdf (134.6 Kb)   docx (11.7 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com