LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Devoir 3 Bts Muc Cned Français

Documents Gratuits : Devoir 3 Bts Muc Cned Français. Recherche parmi 230 000+ dissertations

Par   •  5 Mai 2014  •  6 478 Mots (26 Pages)  •  2 780 Vues

Page 1 sur 26

Culture générale et expression Corrigé 3 3 0186 CT PA 03 09

Ce troisième devoir avait pour but de consolider les techniques d’analyse préparatoire à la synthèse et de vérifier la mise en pratique des connaissances et techniques acquises par l’étude des séquences 1 et 2 du module 4. Il fallait en particulier savoir maîtriser l’exercice de résumé et le développement personnel.

Thème : dans le cadre du thème « Ce que manger veut dire », Formes et fonctions du banquet jusqu’au milieu du XXe siècle.

Rappel : barème sur 60, note finale ramenée à 20.

1. Question 1 : analyse des documents et extraction des idées à retenir

(32 points)

1.1. Présentez le document 1 en quelques lignes. Dans cette première présentation, vous ferez ressortir trois éléments : le genre, le type et l’idée directrice du passage cernée avec toutes les précisions nécessaires. Puis relevez les idées principales du texte, c’est-à-dire celles qui méritent d’être sauvegar- dées pour la future synthèse. Vous devez reformuler ces idées dans un langage personnel, ce qui exclut les citations ou le « recopiage » du texte initial. (Réponse entièrement rédigée.)

Remarque : je vous rappelle que l’identification du genre, du type et le fait de dégager une idée direc- trice précise doivent devenir des automatismes devant tout document, et qu’à l’exception du type, ces éléments figureront dans l’introduction de synthèse.

A. Travail préparatoire au brouillon

Remarque : dans les conseils pratiques, il vous était recommandé de bien dégager tous les paramètres (époque, lieu concernés, milieu social évoqué) et de suivre les deux pistes du thème : les formes revêtues par le banquet et ses fonctions. C’est ce que nous allons faire dans cette correction, ce qui, pour la future synthèse, nous permettrait de confronter les composantes de ces agapes et leurs rôles en fonction des époques et des couches sociales.

0186 C03 – 1/11

Sur votre brouillon, ne rédigez pas tout, ce serait une source de ralentissement. Mais prenez des notes suffisamment précises pour n’être pas obligés de revenir au dossier initial au fur et à mesure des étapes, ce qui grignoterait le temps épargné par le fait de ne pas rédiger. On note d’abord les trois éléments de présentation demandés.

• Genre

C’est un article universitaire publié par la revue Sénéfiance, on ne vous en demande pas plus. En fait, il s’agit d’une contribution de Jacques Voisenet à un colloque organisé par le Centre Universitaire d’Études et de Recherches médiévales pour l’Université d’Aix-en-Provence, mais on n’exige aucun de ces détails. Le texte est récent, 1996, mais la date de publication a peu d’influence, les faits analysés portant sur une époque très antérieure.

• Type

C’est un extrait argumentatif. Nous sommes ici dans un domaine de spécialistes universitaires, et ce caractère argumentatif a pu vous échapper. Aussi ne serez-vous pas pénalisés si vous avez identifié un type informatif et explicatif. En revanche, il ne fallait pas parler de texte narratif. Il y a certes une longue anecdote qui vient illustrer la notion de générosité, mais le but de l’auteur n’est pas d’écrire un roman ; il cherche à démontrer ce qui se joue dans un banquet de ce genre.

• Idée directrice

Recherchons les paramètres principaux. Époque concernée : le Haut Moyen Âge, soit un système féodal où le roi assurait sa puissance par le biais des seigneurs. Lieu et milieu concernés : l’empire de Germanie, plus précisément la région de Trêves chez un riche seigneur, milieu aristocratique. À partir de là, nous pouvons dégager une idée directrice précise : Voisenet éclaire tout ce qui se joue dans un banquet donné par un seigneur de Germanie à l’époque médiévale, marquée par un système féodal. Passons maintenant au relevé d’idées axé sur les deux pistes de lecture.

• Relevé d’idées reformulées

– Formes du banquet : il a lieu un dimanche, n’a aucun caractère improvisé et est pensé à l’avance par le seigneur. La confection des mets est confiée à un esclave que l’aristocrate achète ; ces mets sont qualifiés de délicieux, ce qui donne une impression de raffinement, mais le seul élément réellement livré est l’abondance de viande, en l’occurrence des volailles. À cela s’ajoutent des présents pour les invités allant de l’épée au cheval ; ces derniers sont des membres de la famille, des amis et des pairs, donc d’autres aristocrates puissants. On reste entre gens de même « caste ».

– Fonctions du banquet : la première suggérée par la phrase initiale du texte est le désir de paraître ; il s’agit d’étaler ses richesses dans une société alors marquée par la pénurie. La seconde est de manifester son pouvoir ; il est question d’égaler le roi et de le faire savoir. Cette fonction qu’on pourrait qualifier de politique se traduit également par des manœuvres diplomatiques qui ont lieu au cours du banquet : on rétablit ou on fortifie les alliances avec d’autres seigneurs dans une période de conflits incessants. Enfin, c’est l’occasion de montrer sa générosité envers ses pairs, qualité considérée comme propre aux aristocrates, en particulier par l’échange des présents que les invités déclineront pour faire valoir à leur tour leur propre générosité. (Cette notion de générosité peut laisser perplexe ; il s’agit en fait de se distinguer de la bourgeoisie, en particulier de celle du commerce, dédaignée des nobles en raison de sa tendance aux économies).

0186 C03 – 2/11

B. Proposition de rédaction

Le premier document, intitulé Le Banquet Chrétien au Haut Moyen Âge, est un article universitaire paru dans la revue Sénéfiance en 1996. Signé de Jacques Voisenet, il est de type argumentatif. En s’appuyant sur l’exemple d’un banquet donné par un riche seigneur de Germanie, l’auteur veut dé- montrer tout ce qui, à l’époque médiévale et dans un milieu aristocratique, se joue à travers ce genre de manifestation. [Réponse aux trois points demandés dans la présentation]

Les formes du banquet ne laissent rien à l’improvisation : longtemps pensé par le seigneur lui- même, le repas a lieu un dimanche et la confection des mets est confiée à un esclave

...

Télécharger au format  txt (41.4 Kb)   pdf (423 Kb)   docx (24.9 Kb)  
Voir 25 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com