LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Débat argumentatif entre Voltaire et Rousseau sur le thème du pouvoir royal

TD : Débat argumentatif entre Voltaire et Rousseau sur le thème du pouvoir royal. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  17 Janvier 2012  •  TD  •  1 143 Mots (5 Pages)  •  1 117 Vues

Page 1 sur 5

Rédigez un débat argumentatif entre Voltaire et Rousseau, tenants de thèses opposées, sur le thème du pouvoir royal.

Voltaire prônera un despotisme éclairé tandis que Rousseau défendra une monarchie absolue de droit divin. Voltaire cherchera à convaincre et Rousseau à persuader.

Voltaire utilisera un argument d’autorité et un argument a contrario, Rousseau un argument a fortiori et une attaque ad hominem. Vous prendrez soin de souligner ces arguments et d’indiquer entre parenthèses, à la suite des arguments, leurs noms.

Ce fût au printemps 1750 que Voltaire et Rousseau se rencontrairent pour la première fois dans un salon parisien, où des échangent de propos insignifiants avaient lieux. Mais un sujet se démarqua des autres, le thème du pouvoir royal. Voltaire étant pour le despotisme éclairé contrairement à Rousseau qui est pour la monarchie absolue de droit divin. Un débat partit et fût le premier échange de point de vue entre les deux philosophes.

« - Ce que vous dîtes, d'après moi est absurde venant d'un homme qui se prétend phylosophe. Le despotisme éclairé est tel que le roi fait preuve de raison, il règne sans problèmes financiers, politiques ou culturels, car il contrôle son pouvoir avec Raisons et se fait conseiller par des hommes dont cette valeur est le centre de leur réflexion, les philosophes, du moins ceux qui le sont vraiment, dit Voltaire en regardant Rousseau d'un air supérieur. Ce fût mon cas, avec le roi de Prusse, Frédéric II ou celui de Diderot avec Cartherine II de Russie. Tandis que la monarchie de droit divin que vous aimiez si bien défendre mon cher Rousseau, se fait guider par l'Église sur le fait absurde que le roi ne partage son autorité avec personne et n'a de compte à rendre qu'à Dieu, car il est son élu. Avec cette monarchie nous allons tout droit à notre perte. Être dirigé par un groupe de personnes ne se basant que sur une source sur-humaine insécure, Dieu, nous ne nous dirigerons jamais vers le progrès, sur les vraies raisonnements, ceux qui sont basés sur de vraies évènements. L'Église cherche à nous cacher la vériter sur des faits qui peuvent remettre en question leur divinité. (argument d'autorité)

- Tout cela est absurde, comment osez-vous dire de telles choses? Dieu est le fondement de tout, il nous a créé et a construit ce monde. Il est responsable de tout nos actes, donc des actes du Roi qui doit lui obéir car Dieu l'a choisi parmis nous tous. Comment ferions-nous sans un intermédiaire de Dieu, qui nous dit quoi faire ou qui nous impose plein de choses, nous amènerions notre monde au chaos.

Raphaëlle Giraud le 21 décembre 2011

Les gens de notre monde, notre pays, ne peuvent penser par eux même ou agir correctement s'ils n'ont pas de base, Dieu est la notre, et donc notre base est le Roi est contrôlé par les serviteurs de Dieu, l'Église et lui-même. Cette puissance sur-humaine comme vous dîtes est le fondement de ce que nous sommes et de ce qui nous entoure, c'est lui qui contrôle tout, ainsi que notre destin. On ne peux donc pas se détacher de lui, le despotisme éclairé ne peux donc pas fonctionner car il ne se raccorde pas directement à Dieu alors qu'il se doit de l'être. De nombreuses personnes de notre patrie sont débousolées car elles ne peuvent se rapporter au Roi comme elles le faissaient auparavant avec la monarchie absolue de droit divin, car ce n'est plus

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (84.7 Kb)   docx (10.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com