LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Comparaison des Biographies de Voltaire et de Diderot

Mémoire : Comparaison des Biographies de Voltaire et de Diderot. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  30 Mai 2012  •  509 Mots (3 Pages)  •  696 Vues

Page 1 sur 3

ance est alors interdite. À la suite de cet événement, Voltaire met fin à leur collaboration. En 1763 , il décide d'écrire un ouvrage qui condenserait l'essentiel de ses idées philosophiques, morales, politiques et religieuses. Un an plus tard, il publie anonymement la première édition du « Dictionnaire philosophique portatif », un livre de 352 pages contenant 73 articles. Celui-ci est imprimé non pas à Londres, comme indiqué sur l'ouvrage, mais à Genève comme le souligne Sylvain Menant, dans son livre « Littérature par alphabet ».

Voltaire fut, très rapidement après sa mort, admiré comme un héros tandis que Diderot n'eut pas cette chance. Voltaire fut, dés la Révolution française, considéré comme un précurseur des idées républicaines. Les révolutionnaires le révéraient tellement que sa dépouille fut, en 1791 , la deuxième a être portée au Panthéon. Ensuite, à partir de 1870 , il fut célébré par la IIIe république qui donna son nom à un Boulevard ainsi qu'à une place. Resté en dehors de la vie publique et des conventions sociales tout au long de sa vie, mal connu à son époque, Diderot ne fut pas accepté par la Révolution française. Sa tombe du cimetière de l' église Saint-Roch à Paris fut profanée en 1789 et sa dépouille ne fut jamais retrouvée. À la fin du XIXe siècle, il reçut enfin la considération à laquelle il aspirait en écrivant « l'Encyclopédie » et fut placé à partir de cette époque parmi les quatre plus importants philosophes des lumières.

Leurs positions vis-à-vis de la religion étaient différentes . Celle de Diderot évolua au cours du temps. En 1726 , voué par ses parents à une carrière ecclésiastique, il reçut la tonsure de la part de, Évêque de Langres, Pierre de Pardaillan de Gondrin. C'est au gré de ses lectures que sa foi va s'étioler. Diderot semble évoluer du christianisme vers l'athéisme matérialiste qu'il adoptera à la fin de sa vie. Il était persuadé que la crainte de Dieu était un obstacle à l’épanouissement de l’homme. Voltaire ét

Voir la version complète S'inscrire

ait, quant à lui, déiste. On lui attribue la phrase « Je ne conçois pas que cette horloge marche et n'ait point d'horloger ». Il ne croyait pas en un dieu comme celui décrit par les différentes religions. Il pensait, à l'instar de la plupart des autres philosophes de l'époque, que le monde était dirigé par un Dieu universel et que la seule religion valable était une religion naturelle. Pour lui, seule la morale comptait, l'homme ne devait pas se soucier d'une révélation toujours incertaine et sa conscience personnelle devait être le seul guide de son existence morale.

Voltaire et Diderot étaient tous deux des philosophes des lumières qui ont participé à la confection des premières encyclopédies, que ce soit ensemble ou chacun de leur coté . Malgré ce point commun, ceux-ci ont connu des différences dans leurs parcours respectifs. Le premier fut déjà reconnu pour son œuvre et ses combats de son vivant et passa dés la Révolution française à la postérité. Le second du attendre le XIXe

...

Télécharger au format  txt (3.1 Kb)   pdf (58.5 Kb)   docx (9.1 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com