LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Biographie Voltaire

Recherche de Documents : Biographie Voltaire. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  25 Mai 2013  •  573 Mots (3 Pages)  •  376 Vues

Page 1 sur 3

Voltaire, de son vrai nom François-Marie Arouet est né le 21 Novembre 1694 à Paris est le dernier fils d'un notaire parisien. Après le collège des Jésuites Louis-le-Grand, il fait de brillantes études de rhétoriques et de philosophie. Le jeune homme choisit rapidement une carrière littéraire.

Philosophe, auteur dramatique, poète, historien, polémiste hors pair, son talent d’écriture lui permit de parcourir presque tous les genres : la comédie, la tragédie, le pamphlet, le journalisme, le conte philosophique, l'ouvrage historique, le discours, la critique littéraire… Humaniste convaincu, il lutta pour la défense des droits de l’homme et contre le fanatisme religieux.

Accusé à tort d'avoir rédigé des pamphlets contre le régent Philippe III d'Orléans, il est emprisonné à la Bastille en 1717. Il y reste onze mois et met à profit ce temps pour écrire sa première pièce, « Œdipe ». Cette dernière, jouée quelques mois après sa sortie de prison, rencontre un petit succès. C'est à cette époque qu'il prend le nom de Voltaire.

En 1726, Voltaire est à nouveau envoyé à la Bastille suite à une altercation avec le Chevalier de Rohan. Il est libéré contre la promesse de s’exiler en Angleterre. Il quitte la France et s’installe outre-Manche. Là-bas, il découvre les théories d'Isaac Newton et la philosophie de John Locke qui l’influencera fortement.

De retour à Paris en 1729, il fait jouer ses deux tragédies Brutus (1730) et Zaïre (1732), qui connaissent un grand succès. Dans ses écrits, Voltaire utilisait l’humour et l’ironie pour dénoncer le pouvoir du roi, de l’Eglise et des juges et pour critiquer les abus sociaux.

En 1734, il est contraint de quitter la capitale suite à la publication sans autorisation de la censure des « Lettres philosophiques ».Il se réfugie en Lorraine chez la marquise du Châtelet. Tout au long de sa vie, à cause de cette censure, Voltaire publiera des dizaines d’écrits de façon anonyme.

Le philosophe s’intéresse aussi aux sciences. Voltaire, qui cherchait ardemment à entrer à l'Académie française, y est élu en 1746. Il quitte la demeure de Mme du Châtelet et retourne à Paris où il mène une vie de courtisan. Les intrigues de la Cour lui inspirent « Memnon, histoire orientale » (1747), une première version de « Zadig ». Mais son ironie mordante et son imprudence lui valent d’être disgracié.

En 1750, Voltaire se rend à Berlin. Il y reste trois ans au cours desquels le roi Frédéric II lui versa une pension de 20 000 livres. Une querelle avec Maupertuis (président de l’Académie de Berlin) le pousse à quitter la cour et à s’installer en Suisse. Il est alors âgé de soixante ans. Il emménage en 1755 à côté de Genève, et y invite ses amis (académiciens, savants, comédiens, ambassadeurs…). En 1759, il achève l’un de ses chefs-d’œuvre, « Candide ou l’Optimiste ».

Ses combats contre toute restriction de la liberté individuelle lui confèrent une immense popularité. Lorsqu’il revient à Paris en 1778, le peuple de la capitale lui réserve un accueil chaleureux et le porte en triomphe pour aller assister à la sixième représentation de sa dernière pièce « Irène ». En avril de cette même année, il devient franc-maçon.

Voltaire

...

Télécharger au format  txt (3.6 Kb)   pdf (68.5 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com