LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire sur Amphitryon de Molière

Commentaires Composés : Commentaire sur Amphitryon de Molière. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  13 Février 2013  •  903 Mots (4 Pages)  •  2 416 Vues

Page 1 sur 4

Tout d’abord on peut considérer que certains personnages sont là pour divertir. Ce sont le valet d’Amphitryon Sosie, sa femme Cléanthis, suivante d’Alcmène, et Amphitryon lui-même. Ensuite on retrouve dans cette pièce les principaux effets comiques traditionnels que sont le comique de situation, le comique de mot, le comique de geste et le comique de caractère. Enfin on découvre un comique très particulier à cette pièce : un humour ou une une sorte d’ironie concernant le thème de celle-ci : les humains aux prises avec leurs dieux et inversement.

1- Sosie a un rôle important pour assurer le comique . Dans son long monologue initial, il se dit essentiellement poltron, est capable de bouffonnerie quand il imite plusieurs voix et parle à sa lanterne. Par la suite il commente les événements en aparté avec une verve à rapprocher de son insolence envers Mercure , Jupiter ou son maître. Sa gourmandise est aussi divertissante. En cela il ressemble au valet de comédie traditionnel. Très souvent en scène, il assure la continuité comique dans la pièce. C’est Molière lui-même qui interprétait ce rôle.

Cléanthis est une femme acariâtre. Elle voudrait bien être traitée en grande dame et galamment par Sosie mais éclate en reproches et injures variées dès qu’elle est en face de celui-ci. Dépeinte par Mercure comme une prude qui fait enrager son mari, toutes ses apparitions le confirment et sa sottise la rend ridicule autant que sa prétention.

Ce qui fait d’Amphitryon un personnage comique, c’est son caractère irascible et sa jalousie démonstrative. Il manque de noblesse parce qu’il perd facilement son calme. La première fois qu’il apparaît, à l’acte deux, c’est en rudoyant son valet. Ensuite il salue pompeusement Alcmène et sa déconfiture, attendue par le lecteur, qui possède toutes les clés de l’action, se produit avec d’autant plus d’évidence qu’il réclame lui-même le récit de son infortune… Après avoir proféré des menaces et un désir de vengeance, en termes dignes d’une tragédie, il restera muet devant son rival , Jupiter.

2- Le comique de situation se double d’un comique de répétition. En effet, la scène où Sosie se trouve devant son double se répète quand Amphitryon est en face du sien, les scènes de dépit et de réconciliation entre personnages nobles se répètent dans un registre populaire entre les serviteurs. Molière exploite de toutes les manières possibles les confrontations entre humains et dieux ayant pris l’apparence des humains, au point que Sosie est victime d’une illusion et se range du côté de Jupiter, croyant reconnaître son maître : "Le véritable Amphitryon est celui où l’on dîne."

Le comique de mot apparaît par exemple dans les insultes proférées : "Pendard, double fils de p…" ; dans le langage imagé de Sosie : "Elle a besoin de six grains d’ellébore./Monsieur, son esprit est tourné", " Le seigneur Jupiter sait dorer la pilule" ; ou plus subtilement dans les variations innombrables sur son double moi : "Ce moi qui m’a fait filer doux/ Ce moi qui le seul moi veut être …" ; ou encore dans les jeux de mots disséminés dans la pièce :"Qui vous eût deviné là / Ma foi me trouvant las …"

Le comique de gestes, sera apporté par exemple par les

...

Télécharger au format  txt (5.6 Kb)   pdf (73.7 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com