LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire Littéraire Sur le roman Thérèse Raquin d'Emile Zola

Note de Recherches : Commentaire Littéraire Sur le roman Thérèse Raquin d'Emile Zola. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  14 Mars 2013  •  819 Mots (4 Pages)  •  1 249 Vues

Page 1 sur 4

Commentaire Littéraire sur Thérèse Raquin

Émile Édouard Charles Antoine Zola est né le 2 avril 1840, il abandonne les études prématurément et cherche rapidement à gagner sa vie. Zola se lance alors dans le journalisme et écrit son premier grand roman Thérèse Raquin. Grâce à ce roman, il se rapproche du naturalisme. Son nom reste encore aujourd'hui notamment grâce à son rôle joué dans le procès Dreyfus. A cause de sa lettre « J'accuse... ! », il sera condamné à un an d'emprisonnement et part en exil en Angleterre. De retour à paris le 29 septembre 1902, il meurt mystérieusement chez lui sans doute assassiné. Ses cendres sont transférées le 4 juin 1908 au Panthéon.

Au 19eme siècle, le courant du naturalisme se développe avec les romans d’Émile Zola. Ainsi dans Thérèse Raquin, roman d’Émile Zola publié en 1867, l'auteur propose au chapitre V la présentation de Laurent et l'opinion de Thérèse sur Laurent. Nous allons pré-sentir à travers la présentation des personnages qu'un meurtre va avoir lieu.

L'étude du texte portera d'abord sur la présentation de Laurent par Camille en insistant d'abord sur ce jour spécifique qui s'inscrit à travers le passé et l'avenir, puis nous étudierons l’attitude particulière de Camille et enfin Laurent, un ami valorisant.

Le jeudi est un jour pas comme les autres, c'est le jour de la réception. Madame Raquin reçoit quatre personnes chez elle (Michaud, Olivier et sa femme, Grivet et un collègue de Camille) pour une soirée dominos.Camille arrive avec un vieil ami qu'il montre à sa mère, cette dernière ne s'en souvient pas, c'est après quelques minutes que madame Raquin se souvient de Laurent. On peut constater qu'elle le considère comme son fils « cajoleries toutes maternelles ».

De plus Laurent s'incruste chez Madame Raquin quand Camille insiste pour rester avec eux « tu vas dîner avec nous », Laurent répond carrément « Je veux bien ». De plus l'auteur nous montre que Laurent se sent comme chez lui « Il se débarrassa de son chapeau et s'installa dans la boutique ».Thérèse n'aime pas du tout ses soirées mais Camille est un grand fan c'est pour cela qu'il est plus actif. Camille utilise des mots tels que « ce farceur là » ou « ce monsieur là » ce qui montre la complicité entre Camille et Laurent, de plus Camille pousse Laurent d'un geste familier dans la mercerie. On peut remarquer un discours direct employé par l'auteur, sur les cinq répliques quatre sont celles de Camille. Enfin, ses exclamations, ses questions et ses répétitions montre son enthousiasme.

Enfin Camille valorise Laurent en disant à sa mère très protectrice qu'il a fait des études et gagne beaucoup d'argent, « il gagne déjà quinze cent francs ». Camille est très content d'avoir un homme musclé comme Laurent comme ami, il se sent supérieur à Laurent « être l'humble rouage d'une grosse machine ».

Dans la prochaine partie nous verrons le point de vue de Thérèse à travers son regard attentif ensuite les particularités de Laurent mises en valeur et enfin leur effet sur Thérèse.

Alors que Camille se valorise à côté de

...

Télécharger au format  txt (4.9 Kb)   pdf (71.4 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com