LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Comment Mme De Lafayette Donne-t-elle De La Princesse De Clèves Une Image Radieuse Et Fascinante?

Rapports de Stage : Comment Mme De Lafayette Donne-t-elle De La Princesse De Clèves Une Image Radieuse Et Fascinante?. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  26 Septembre 2013  •  949 Mots (4 Pages)  •  511 Vues

Page 1 sur 4

La princesse de Clèves

De Mme de Lafayette

La princesse de Clèves est un roman historique du XVIe siècle (1558) et d’analyse psychologique (le premier de son époque) de Mme de Lafayette (1634-1693). Nous sommes en pleins dans le mouvement de préciosité qui marque cette œuvre, car l’écrivaine fréquentait beaucoup l’hôtel Rambouillet où la haute société se rassemblait pour réfléchir sur les sentiments humains. En plus de suivre le mouvement féministe, ce livre marque le premier mouvement féministe en France. L’histoire prend donc place à la Cour du roi Henri II.

Question : Comment Mme de Lafayette donne-t-elle du personnage un image radieuse et fascinante ?

Nous allons tout d’abord voir pourquoi ce texte est mélioratif (1) puis étudier pour qui est-elle fascinante (2).

(1) a)Un texte mélioratif par la beauté :

A la ligne 1, la première apparition de la princesse de Clèves, par la tournure impersonnelle, crée un effet d’attente. Avant même de connaître le personnage, on sait qu’elle est belle : on la qualifie de « beauté ». Ce terme est pourtant vague et c’est la seule information que nous avons sur son physique. Par la suite, on la décrit comme le stéréotype de la beauté médiévale avec « la blancheur de son teint » et « ses cheveux blonds ». Elle est fascinante car elle « attire les yeux de tout le monde » alors qu’ils sont « accoutumé{s} à voir de belles personnes », elle sort du lot et devient une beauté exceptionnelle. Même le Vidame, un membre de sa famille, est surpris en la voyant si belle.

b) elle est fascinante grâce à sa naissance :

Nous sommes dans le lieu stratégique du pouvoir : le Louvres. Aller à la Cour du roi est un privilège et un honneur.

La Princesse de Clèves y fait son entrée, elle est inconnue et tout le monde la regarde, elle a un côté mystérieux.

Elle vient d’un milieu aisé et noble. Elle est même « l’une des plus grandes héritière de France », un fait qui fera qu’elle sera extrêmement convoitée pour le mariage. C’est le cas du Prince, son futur mari, qui aura pour première pensée à son égard : se marier avec elle.

c) en plus de sa beauté et de sa richesse, elle a l’éducation :

Mme de Clèves « avait donné soin à l’éducation de sa fille ». Elle l’instruisit afin qu’elle puisse fait appel à sa raison et utiliser son intelligence pour adhérer aux codes moraux de l’époque dans devoir les subir.

Le personnage aura dans son éducation une influence jansénisme, et apprendra à se méfier des hommes et des passions. Cette méfiance la fera une fois de plus sortir du lot.

(2) a) J’ai alors démontré comme Mme de Lafayette donnait une image radieuse et fascinante au personnage. Mais fascinante pour qui ? Tout d’abord, les personnages du roman :

Dès la première ligne, elle attire les regards de la Cours. De plus, elle surprend le Vidame de Chartres dans le sens qu’il est saisi d’admiration. Aussi est-elle très convoitée car « l’on avait déjà proposé plusieurs mariages ». Le Prince lui-même

...

Télécharger au format  txt (5.9 Kb)   pdf (83.4 Kb)   docx (10.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com