LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Biographie De Jean de La Fontaine

Rapports de Stage : Biographie De Jean de La Fontaine. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  1 Décembre 2013  •  516 Mots (3 Pages)  •  653 Vues

Page 1 sur 3

Jean de La Fontaine, naît en 1621 à Château-Thierry, où il commence ses études. Il est très éloigné de toute carrière littéraire. Il pense un moment avoir une vocation ecclésiastique, et entre en 1641 à l'Oratoire, qu'il quitte finalement quelques mois plus tard. Il se consacre ensuite au droit et obtient le titre d'avocat au Parlement. En 1652, il accepte une charge de maître des Eaux et Forêts.

Mais la littérature retient d'avantage son attention. A Paris, il côtoie un cercle de jeunes lettrés. Leur compagnie prend le nom de « Table ronde » en référence aux chevaliers du Moyen âge. En 1654, La Fontaine publie sa première œuvre : une adaptation en vers de L'Eunuque de Térence, auteur latin de comédies. En 1658, il quitte la province pour s'installer définitivement à Paris.

La Fontaine est très vite introduit dans l'entourage du surintendant des Finances, qui lui accorde sa protection et une pension. Le surintendant préside une petite cour d'artistes et d'écrivains. La Fontaine lui dédie ses œuvres et écrit sur sa demande Le Songe de Vaux (1659), poème inachevé décrivant les beautés à venir du château de Vaux-le-Vicomte, que le surintendant fait bâtir à partir de 1653.

En 1661, celui-ci est arrêté. C'est le début du règne personnel et absolu de Louis XIV, qui sonne la fin de l'espoir de voir s'installer une monarchie modérée. La Fontaine prend courageusement la défense de son ancien protecteur dans l'Eligie aux Nymphes de Vaux (1662) et dans l'Ode au Roi pour M. Fouquet (1663). En 1663, son oncle, proche du surintendant, est condamné à l'exil. La Fontaine l'accompagne : il rend compte de cette expérience dans la Relation d'un voyage de Paris en Limousin, récit mêlant la prose et le vers, sous forme de lettres adressées à sa femme restée à Château-Thierry. Ce texte est aussi pour lui l'occasion de confier son émotion fasse au spectacle de la prison dans laquelle Fouquet à été enfermé et, indirectement, de manifester sa distance à l'égard de l'absolutisme royal.

A partir de 1664, La Fontaine devient « gentilhomme servant » de la Duchesse douairière d'Orléans, qui meurt en1672. Il recherche alors la protection des grands pour avoir les moyens de se consacrer à l'écriture. Cette protection lui est offerte en 1673 par Mme de La Sablière, femme cultivée. Sur la fin de sa vie, en 1693, c'est d'un conseiller au parlement de Paris que La Fontaine reçoit le soutien nécessaire. Il publie ses contes et ses fables qui lui valent un grand succès.

En 1668, il publie le premier recueil des Fables, qui remporte un très grand succès. Le second recueil paraît en 1678. Sa publication ne s’achève qu'en 1693. Dans ses œuvres, La Fontaine témoigne de son art du récit qui lui permet d'allier le souci de plaire et la subtilité.

En 1684, il connaît la consécration littéraire lors de son élection à l’académie française. A sa mort en 1695, son corps est retrouvé vêtu d'un cilice, attribut du pénitent, ce qui tendrait à accréditer l'hypothèse de sa conversion à une fois rigoureuse.

...

Télécharger au format  txt (3.1 Kb)   pdf (58.5 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com