LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse Du Portrait De La Princesse De Clèves (roman) de Mme de Lafayette

Dissertations Gratuits : Analyse Du Portrait De La Princesse De Clèves (roman) de Mme de Lafayette. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  8 Mai 2013  •  365 Mots (2 Pages)  •  642 Vues

Page 1 sur 2

Le roman de Mme de Lafayette, La Princesse de Clèves, nous présente le portrait de Mlle de Chartres qui est le personnage principale du roman. On la découvre au même moment que la cour, lorsqu’elle y fait sa première apparition. Elle est désignée par des termes très mélioratifs - « une beauté parfaite », « une des plus grandes héritières de France » , « sa fille » - ce qui construit le personnage par l’idée d’exception de son rang, de son physique ainsi que de son éducation. Cet éloge nous laisse esquisser le portrait d’un être idéal, d’un modèle assez proche du conte de fée. Aussi, l’effet de retardement du nom de la jeune femme nous donne la sensation que nous nous trouvons auprès de la cour et ainsi nous découvrons ce personnage idéal au même moment qu’eux. L’écrivain utilise le registre épileptique de l’éloge en utilisant le superlatif « un éclat qu’on avait jamais vu qu’à elle » ainsi que la conjonction « et » en insistance, ce qui nous laisse croire que même les mots ne peuvent décrire une telle beauté « et son visage et sa personne étaient pleins de grâce et de charmes ». De plus, l’auteur décrit la jeune femme par son éducation. En effet tous les efforts de Mme de Chartres à préparer sa fille à la vie de cour sont expliqués. Nous l’apprenons comme si une personne de cour nous le racontait au même moment que la demoiselle fait son apparition. La conduite de Mme de Chartres « dont le bien, la vertu et le mérite étaient extraordinaires », nous laisse croire à une éducation très fine de sa fille. Ainsi elle a mis en garde la Princesse de Clèves sur les dangers de la cour, décrite précédemment par l’auteur comme hypocrite, et de l’amour : « elle lui contait le peu de sincérité des hommes, leurs tromperies et leur infidélité ». Une morale de méfiance lui est donc inculquée. Les valeurs d’une femme honnête à la cour sont alors posées : la noblesse, l’amour et la vertu. Le portrait de Mlle de Chartres nous présente ainsi l’arrivée d’un personnage hors du commun à la cour

...

Télécharger au format  txt (2.1 Kb)   pdf (43.4 Kb)   docx (8.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com