LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Éclair de lumière Arthur Rimbaud

Commentaire d'oeuvre : Éclair de lumière Arthur Rimbaud. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  5 Mai 2013  •  Commentaire d'oeuvre  •  309 Mots (2 Pages)  •  397 Vues

Page 1 sur 2

Arthur Rimbaud est un poète français, né le 20 octobre 1854 à Charleville, mort le 10 novembre 1891 à Marseille.

Arthur Rimbaud écrit ses premiers poèmes à quinze ans et demi. Ses derniers à 20 ans. Lui, pour qui le poète doit être «voyant» et qui proclame qu'il faut «être absolument moderne», renonce subitement à l’écriture malgré la reconnaissance de ses pairs. Bien que brève, la densité de son œuvre poétique fait d'Arthur Rimbaud une des figures considérables de la littérature française.

Ce texte est un poème en prose, intitulé l'Éclair, extrait d'une Saison en enfer, écrit en 1873, à la suite de sa dispute avec Verlaine, dispute qui amena ce dernier à tirer sur son ami.

Dans un premier temps, nous nous pencherons sur la question de la lumière, puis dans un deuxième temps, nous étudierons les sens issus des correspondances de Baudelaire contenus dans ce texte.

La lumière est une des composantes majeures du poème. L'éclair est un phénomène lumineux qui se produit parfois dans les orages. C'est une «explosion» (l1) due à la surchauffe des gaz qui forment ainsi un plasma conducteur, ce qui explique l'émission soudaine de lumière que l'on appelle «éclair». Rimbaud semble faire aussi une référence au dieu de la foudre de la mythologie grecque, Zeus, qui était le frère du dieu des Enfers. L'éclair est aussi cité sous forme de «lumière grondante» (l11). La lumière est également prise pour illuminer ses réflexions.

L'éclair de lumière peut être interprété comme une révélation, une illumination. Il parle de son «lit d'hôpital» (l19), donc on pourrait supposer que Rimbaud écrit ce poème pendant son séjour à l'hôpital, suite à la dispute avec Verlaine. Il parle à la première personne du pluriel, ce qui laisse croire qu'il parle à Verlaine, quand il lui dit:«nous existerons en nous amusant, en rêvant amours monstres et univers fantastiques, en nous plaignant et en querellant

...

Télécharger au format  txt (1.9 Kb)   pdf (45 Kb)   docx (5.5 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com