LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etude de document histoire, mémoires de la Seconde Guerre mondiale

Étude de cas : Etude de document histoire, mémoires de la Seconde Guerre mondiale. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  21 Avril 2018  •  Étude de cas  •  894 Mots (4 Pages)  •  894 Vues

Page 1 sur 4

La critique du résistancialisme et le temps du doute sur le comportement des Français durant l’Occupation Sources documentaires étudiées

        Dans cette étude de documents, nous analyserons le sujet de l’action de la France résistante et de la mise en place de la mémoire résistancialiste à la Libération. Nous travaillerons principalement avec le documentaire de Patrick Rotman, « Été 44 la Libération » et d’autres sources pour appuyer nos dires. Suite à cette étude, nous nous demanderons de quelle façon, les images filmées et leurs différentes sources font-elles apparaître les concurrences liées à la Libération de la France et expliquent la mise en place de la mémoire résistancialiste.

        En premier lieu, nous observons les concurrences à l’époque de la Libération dont nous fait part ce documentaire.

        À cette époque, la France était divisée en deux, le nord de la France étant occupé par les allemands, et le sud, étant libre. La population était aussi divisée entre les résistants et les hommes soutenant le régime de Vichy et le Maréchal Pétain. C’est donc la Libération de la France qui créait des concurrences. Patrick Rotman nous expose bien la façon dont les résistants tentaient de s’attaquer à l’occupation allemande. Ils étaient malheureusement si peu armés par les alliés, que ces derniers furent souvent tués au combat. Plusieurs civils ont été sacrifiés pour que la libération ne rime pas avec révolution. Les conflits étaient donc créés par l’hésitation des alliés, et du pouvoir français, à se lancer dans la libération de la France, par peur de ne pas réussir. Le documentaire nous montre donc que la France est divisée entre les résistants et collaborateurs, en plus du conflit entre les allemands et les alliés.

        Par ailleurs, nous distinguons alors la concurrence politique française dont ce documentaire nous fait subtilement part. En effet, le général de Gaulle était en constante concurrence pour la prise du pouvoir face au maréchal Pétain, Darlan et Giraud, ces derniers qui furent peu à peu exclus de la politique de manière certaines fois violente. Les images de ce documentaire ne nous exposent pas directement ces concurrences, au contraire nous les devinons. Effectivement, une partie des images de ce documentaires ne sont que des outils de propagandes émanant des actualités allemandes ou américaines qui défendaient toutes deux leurs point de vue d’époque.

        La France était donc en double conflit entre les concurrences pour la prise du pouvoir, et les  conflits de guerre entre l’occupation allemande soutenue par les collaborateurs et la France défendue par les résistants.

        Suite à ces concurrences et à la libération de Paris, la France était au bord d’une guerre civile.

        Le général de Gaulle a donc rapidement pris la paroles pour exposer la Libération comme une victoire de la « vraie France ». Dans ce discours, que nous montre un reportage inclut dans le documentaire « Été 44 la Libération », Charles de Gaulle englobe la France entière dans la résistance et instaure la mémoire résistancialiste. Ce mythe était nécessaire à l’indépendance nationale et obligatoire pour contrer la guerre civile. C’est à ce moment là qu’on été multipliées les lois d’amnistie. Elles ont été augmentées pour renforcer l’oubli des crimes commis dans le cadre de la collaboration.

...

Télécharger au format  txt (5.3 Kb)   pdf (61.4 Kb)   docx (11.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com