LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dm Histoire: analyse de documents sur la 1ère Guerre Mondiale

Dissertation : Dm Histoire: analyse de documents sur la 1ère Guerre Mondiale. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  5 Novembre 2013  •  801 Mots (4 Pages)  •  3 230 Vues

Page 1 sur 4

Analyse d’un document iconographique : correction rédigée

Le document propose une représentation des combats entre français et allemands dans les tranchées pendant le premier conflit mondial. Ce document iconographique est une illustration dessinée du journal J’ai lu, datée de mars 1916, c’est à dire au début de la bataille de Verdun. L’image représente une scène ayant eu lieu sur cette portion du front en Lorraine, où les soldats français, des poilus, se tiennent à l’abri d’un talus au premier plan. L’un d’entre eux faisant feu vers un arrière plan ravagé. Nous verrons en quoi ce document témoigne à la fois de la réalité des combats dans les tranchées mais aussi du bourrage de crânes à l’arrière.

Ce document permet de comprendre l’aspect militaire des combats. La guerre de position, qui se met en place après les offensives de l’année 1914, est essentiellement une guerre défensive. Le front oppose deux lignes de tranchées creusées dans le sol en vis à vis, séparées par le no man’s land. C’est le moment d’une attaque que veut nous montrer ce document. Pourtant, la plupart du temps, les soldats attendent dans les tranchées. Celle ci protège les hommes (le dessin montre le talus derrière lequel les soldats s’abritent) et les armes sont efficaces. Ainsi cette offensive allemande de Verdun, malgré sa durée (février à décembre 1916) ne modifie pas l’équilibre des forces et la guerre s’enlise dans les tranchées. Les armes utilisées témoignent de l’aspect industriel de la guerre. Les armes utilisées sont manufacturées et mécanisées. L’artillerie est l’arme principale du front, elle tire des obus (suggérés par la fumée en arrière plan) dont les éclats blessent les combattants (l’homme qui porte un bandage sur la tête à gauche de l’image en a probablement été victime) ou les tuent. On utilise aussi des gaz asphyxiants malgré les interdictions des traités de Genève ou de la Haye. Lorsque l’attaque a lieu, les soldats tirent au fusil (visibles sur le document) ou à la mitrailleuse sur leurs adversaire qui traversent le no man’s land et sont à découvert. Ces armes sont produites en grande quantité dans les usines des deux côtés du front. L’efficacité de ces armes et leurs productions en masse expliquent le caractère meurtrier de la guerre et de la bataille de Verdun notamment (160 000 morts français et 140 000 morts allemands).

Ces combats sont terribles pour les soldats qui font l’expérience de la violence de masse. La présence permanente de la mort et la violence traumatise les soldats. La mort fait partie du quotidien et aboutit à une déshumanisation des combattants qui tuent en masse (60 soldats tués - sans doute de la propagande- nous dit le commentaire de l’illustration, mais pas de compassion dans le commentaire du journaliste). Outre les combats, peu fréquents hors des grandes batailles, le document nous montre la dureté des conditions de vie. Les poilus, dorment, vivent et combattent dans les tranchées qui sont réalité plus profondes que ce que montre le document. Elles sont boueuses quand il pleut, infestées de rats et de vermine et peuvent être déstructurées par les impacts des obus comme on peut le voir sur l’image où des débris jonchent le sol.

Ce document destiné aux civils à l’arrière puisqu’il s’agit d’un quotidien national.

...

Télécharger au format  txt (4.9 Kb)   pdf (68.9 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com