LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Crise De Cuba

Mémoires Gratuits : La Crise De Cuba. Recherche parmi 282 000+ dissertations

Par   •  7 Février 2012  •  695 Mots (3 Pages)  •  6 892 Vues

Page 1 sur 3

La Crise de Cuba

Sur une carte du globe, Cuba n’est qu’un petit territoire de 110 860 km² de superficie, à proximité des cotes du géant américain. Pourtant, c’est autour de cette petite ile des Caraïbes que se cristallisent en octobre 1962 toutes les tensions et les craintes du monde bipolaire de 1945 qui n’a jamais été aussi proche d’un conflit nucléaire.

Pourquoi La crise de Cuba est-elle donc considérée comme le summum de la Guerre Froide ?

Nous répondrons à cette problématique en exposant les causes, les évènements majeurs et enfin les conséquences de cette crise.

En janvier 1959, le révolutionnaire cubain Fidel Castro s’empare du pouvoir et renverse la dictature des États-Unis qu’il transforme en une dictature d’inspiration marxiste-léniniste ; annonçant l’appartenance de son pays au camp socialiste qui lui offre une aide économique et militaire substantielle.

Trois ans plus tard, les soviétiques envisagent un plan afin de placer les États-Unis sous pression nucléaire et modifier le rapport de force entre les deux superpuissances. Ainsi, Khrouchtchev négocie un accord secret avec Castro et plus d’une vingtaine de navires soviétiques débarquent à Cuba et y installent les premiers missiles, cette île ayant une position géostratégique à moins de 50km du Sud des États-Unis.

En octobre 1962, un avion espion américain U-2 repère à l'Ouest de la Havane la construction de rampes de lancement de missiles et reporte les photos au président Kennedy.

Cette révélation suscite la stupeur à la Maison Blanche vu que les États-Unis n’imaginaient pas que l’URSS puisse prendre un tel risque, n’ayant jamais implanté de fusées en dehors de son territoire. Kennedy s’acharne aussitôt à examiner les différentes options de riposte avec ses plus proches conseillers et décide finalement du blocus de Cuba comme alternative à l’attaque qui risque de permettre aux ennemis de prendre Berlin. Le 25 octobre, les États-Unis exposent leur cause devant le Conseil de sécurité de l’ONU et se garantissent le soutien des alliés. Ils s’arrogent un droit de contrôle en pleine mer des navires soviétiques pour interdire l’importation des ogives nucléaires à Cuba.

Face à la fermeté de la superpuissance américaine et à la menace d’une troisième guerre mondiale, les négociations entre Kennedy et Khrouchtchev débutent le 26 octobre.

On parle ainsi du « Duel des K ».

« Nous sommes face au danger de guerre et de catastrophe nucléaire. Afin de sauver le monde, nous devons battre en retraite " Khrouchtchev.

En effet, Le 27 octobre, Khrouchtchev demande le retrait des missiles américains installés en Turquie en échange du retrait des armes soviétiques de l’île. Le 29 octobre les navires soviétiques se dirigeant vers Cuba font demi-tour, et l’URSS promet d’en retirer missiles, fusées et tout bombardier ; les États-Unis s’engagent en outre-partie à ne pas attaquer Cuba. Cependant, Fidel Castro critique l’accord signé entre les deux puissances car il n’a pas été consulté durant les négociations. Il accepte finalement le retrait des missiles le 20 novembre 1962 ce qui pousse Kennedy à

...

Télécharger au format  txt (4.5 Kb)   pdf (71.4 Kb)   docx (9.7 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com