LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Crise De 1929 Et La dépression économique

Mémoire : La Crise De 1929 Et La dépression économique. Recherche parmi 280 000+ dissertations

Par   •  23 Janvier 2013  •  1 657 Mots (7 Pages)  •  1 921 Vues

Page 1 sur 7

La crise de 1929 et la dépression économique

Analyse de la crise

• Recul de la production et de l’investissement

crise touche essentiellement pays capitalistes à éco libéral

→ 1932 : creux de la crise → redressement + ou – rapide

→ 1937 : écarts indiciaires constatés

→ 1938 : rechute américaine

→ surtout industries biens de consommat° touchées

• Baisse des prix et effondrement du commerce international

1919 -1932/1933

→ USA prix de gros ↘ 42% ; prix détail ↘ 18,6%

→ RU prix de gros ↘ 32% ; prix détail ↘ 14%

→ All prix de gros ↘ 24% ; prix détail ↘21%

→ Fr prix de gros ↘ 38% ; prix détail ↘ 18%

→ contract° de la valeur de product° de 30 à 50%

→ échanges internationaux divisés par 3

• Faillites et chômage

chômage = 15 à 20% des actifs (très élevé pour des populat° encore très rurale)

USA → faillites : de 22909 en 1929 à 31822 en 1932

→ chômage de 1,9 millions à 12 millions (1/4 des actifs)

• La controverse théorique

libéraux → thèse d’un accident cyclique venant dérégler fonctionnement structure éco → provoque dépress° profonde et durable, dirigeants ont pêché par excès d’interventionnisme prématuré et désordonné

libéraux reaganiens (USA années 1980) → critique le New Deal et initiative président Hoover (maintien des salaires dans le but d’éviter contract° de la demande)

→ rejeter par théoricien (pas tous marxiste) qui voient une manifestat° des dysfonctionnements structurels du capitalisme libéral

en privilégiant les faits

→ Gold Exchange Standard autorise pratiques inflationnistes

→ crise détruit système monétaire en place et non l’inverse

→ années 1920-1929 : croissance éco annuel entre 3 et 4% → ne privilégie pas thèse de surproduct°

→ ap choc de la guerre : système éco et financier péniblement et imparfaitement reconstruit

→ décalage entre mode de product° rationalisés et normes de consommat° prudentes encore marquées par héritage du XIXe siècle

• Des responsabilités peu contestables

trois facteurs de destabilisat° peuvent être isolés

1. consommat° bridée par permanence de comportements d’austérité et d’épargne (leg civilisat° rurale) = suspic° et réprobat° de jouissance matérielle par product° de masse

→ marché caractérisé par insuffisance globale du pouvoir d’achat (vieillissement démographique, pauvreté paysans, faible ou pas d’indemnité chômage), faible dynamisme du commerce internationale (↗ 13% entre 1913 et 1928 alors que product° ↗ 42%)

→ USA = recours excessif au crédit (alors que salaires ↗ peu)

2. effort investissement pendant années 1920 = comprend risques de déséquilibres et dérapages financiers

→ investissement = répond besoin 2ème révolut° industrielle = dvt outillage + productif au détriment

de l’embauche personnelle → maintien du sous-emploi

recherche efficacité immédiate → investissement de modernisat° dans activités pilotes (électricité,

pétrole, aluminium, construct° automobile) au détriment secteurs anciens (charbon, textile)

menacés d’asphyxie financière

placement boursier = spéculatif + risque disette de capitaux dans branche ayant place encore éco et

sociale importante

dès 1925 = taux de profit substantiels (10%), relâchement effort d’investissement, bénéfices vont

dans la spéculat° et circuits de crédit

détenteurs étrangers spéculent irrationnellement sur les titres de Wall Street

3. responsabilités de la gest° américaine ne peuvent être ignorées

même si signes de malaise av en Europe → All revirement boursier dès 1927, Belgique et Suisse en

1928, Fr et RU début 1929

USA → observateurs perçoivent risque abus crédit à la consommat° et spéculat° boursière dès 1928

USA restés protectionnistes = taux douaniers de 38%, dollar haut niveau (surévaluat° relative) =

partenaires USA dépendant crédits des banques américaines mais en 1928 flux extérieurs

américains se réduisent brutalement car Wall Street par spéculat° boursière et service d’intérêt

élevé à court-terme ont pour effet de fixer les capitaux disponibles et d’aspirer l’argent étranger

La grande dépression économique aux Etats-Unis

• Le krach de Wall Street

catastrophe boursière = suite logique du boom spéculatif depuis 1926

→ spéculateurs se sont multipliés (6% de populat° américaine) → fonds de toute origine (entreprises, banques, particuliers) → valeur boursière ↗ exagérée par les investment trusts et brokers

réseau bancaire USA → incapable de maitriser cette situat° anormale

→ prêt à la spéculat° de 2,5 milliards en 1926 à 6 milliards en 1929

→ dividendes s’amenuisent

→ gouvernement s’inquiète excès spéculat° favorise ↗ intérêt à court-terme → dépasse seuil

...

Télécharger au format  txt (12.2 Kb)   pdf (203 Kb)   docx (14.5 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com