LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Humanisme et Renaissance

Étude de cas : Humanisme et Renaissance. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  1 Septembre 2017  •  Étude de cas  •  1 976 Mots (8 Pages)  •  223 Vues

Page 1 sur 8

HUMANISME et RENAISSANCE

PROBLEMATIQUE : Pourquoi peut-on dire que l'humanisme et la renaissance sont un nouvel état d'esprit au 15ème et 16ème siècle ?

I- Le renouvellement de la pédagogie.

a) chercher le sens du mot pédagogie. (dictionnaire)

la pédagogie est un ensemble de méthodes pour éduquer, une aptitude à bien enseigner. (Larousse)

En quoi les textes 1 p 183 et B2 p 182 montrent une nouvelle pédagogie ?

Le texte B2 p 182 montre comment les intellectuels de la renaissance attachaient de l'importance à la pédagogie. Pour eux, l'homme doit retrouver confiance en lui, car dans son passé moyenâgeux il était soumis aux exigences de l’Église. Pour cela, l'homme doit revenir aux pensées philosophiques de l'antiquité, et les prendre en modèle, il lui faut alors maîtriser les langues anciennes (latin, grec, hébreux), Érasme et Rabelais, par exemple, croit en la curiosité de l'homme et en son plaisir à apprendre.

Le texte 1 p 183 montre justement comment Leonardo Bruni poussé par l'envie d'apprendre et poussé par la curiosité de connaître les penseurs grecs antiques, abandonne ses études de droit pour apprendre aux côté de Manuel Chrysolaras la pensée grecque antique.

b) Quelles sont les matières que l'on doit maîtriser ?

Les matières à maîtriser pour revenir aux sources et prendre l'Antiquité pour modèle sont : les langues anciennes (le latin classique qui avait était déformé par le latin médiéval, le grec antique, l'hébreu pour la lecture de la bible), l'histoire, les sciences, mais aussi les bonnes manières et la culture physique.

c) Quelle est l'invention qui va permettre de diffuser largement les savoirs ? Par qui est-elle inventée ?

L'invention qui va permettre de diffuser largement les savoirs est la civilisation de l'imprimerie. Celle-ci a été mise au point vers 1450 par Johannes Gutenberg à Mayence.

Pourquoi est-ce un réel progrès par rapport au moyen-âge ?

Le livre imprimé est beaucoup moins cher qu'un livre recopié à la main sur parchemin, ce prix moins coûteux permet à plus de personnes d'en acquérir. De plus les livres imprimés proposent des traductions de textes religieux et de textes antiques, parfois même en langues vernaculaires (langue parlée non réservé aux instruits), ces traductions permettent elles aussi une diffusion plus large des idées humanistes.

Incunable : Se dit d'un livre imprimé en Occident avant 1500. (On distingue les incunables tabellaires ou xylographiques, obtenus au moyen de planches de bois d'une seule pièce, sculptées ou gravées, et les incunables typographiques, composés en caractères mobiles, d'abord en bois, puis en métal.) (larousse)

d) quels sont les auteurs de l'antiquité que l'on redécouvre ?

On redécouvre les sources, le latin classique, le grec ancien ainsi que l'hébreu, mais aussi les manuscrits de l'Antiquité. On redécouvre également les textes de la Bible traduits en langue vernaculaire, celle-ci fut imprimée pour la premières fois en 1455.

Des auteurs de la Grèce antique : Platon, Ptolémée, Aristophane, Hérodote, Pythagore.... sont traduits en latin. L'architecture de la Rome Antique et remise au goût du jour et redevient ainsi « à la mode ».

Qu'est-ce qu'un humaniste :

Un humaniste est un intellectuel qui croit en la capacité des hommes à penser et à agir par eux-mêmes.

Il renoue avec la civilisation gréco-romaine et manifeste un vif appétit de savoir (philosophie notamment). Considérant que l’Homme est en possession de capacités intellectuelles potentiellement illimitées, ils considèrent la quête du savoir et la maîtrise des diverses disciplines comme nécessaires au bon usage de ces facultés. Il prône la vulgarisation de tous les savoirs.

L'humanisme vise à diffuser plus clairement le patrimoine culturel. L’individu, correctement instruit, reste libre et pleinement responsable de ses actes dans la croyance de son choix. Les notions de liberté ou libre arbitre de tolérance, d’indépendance, d’ouverture et de curiosité sont, de ce fait, indissociables de la théorie humaniste classique.

Un grand humaniste de 16ème siècle :

On peut citer comme grand humaniste du début du 16ème siècle, Érasme.

Il abandonna ses fonctions de religieux pour se former auprès de français et d'anglais à l'humanisme. Puis il voyage beaucoup pour rencontrer des savants de toute l'Europe, et partage tous ses savoirs grâce à une correspondance importante avec les savants qu'il connaissait.

Ce qui est remarquable chez lui, c'est qu'il abandonna ses convictions religieuses pour ne croire qu'en la capacité de l'homme à juger de lui même, il critique l'église qui était avant cela sa raison de vivre. C'était donc pour un retournement complet de son mode de pensée.

Monter que les humanistes cherchent à comprendre le monde ?

Les humanistes sont curieux de connaître toutes les capacités de l'homme. Pour comprendre le monde, ils voyagent par curiosité de se connaître les uns les autres, ils échangent, ils reviennent aux textes anciens, les diffusent, ils se réunissent dans des cercles de réflexion appelés académies.

Qu'est-ce qui permet de dire dans tous ces documents que les humanistes affirment la liberté de l'homme face à Dieu.

Tous ces document montrent la croyance des humanistes en la capacité de l'homme à penser par lui même et à être son libre arbitre. Ils reviennent à des textes anciens écrits avant que la bible ne soit rédigée, donc des textes qui ne peuvent pas tenir compte d'une emprise biblique. Ceci confirme qu'ils pensaient que l'homme était libre face à Dieu.

II- Progrès techniques et horizons nouveaux.

a)

...

Télécharger au format  txt (13.3 Kb)   pdf (98.3 Kb)   docx (16.7 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com