LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Vie de poilu

Thèse : Vie de poilu. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  21 Janvier 2019  •  Thèse  •  2 170 Mots (9 Pages)  •  158 Vues

Page 1 sur 9

3ème année...n°22                                   le numéro 10 centimes                           29 novembre 1916[pic 1]

Le Canard Enchaîné

Journal humoristique

Paraissant tous les mercredis

[pic 2][pic 3][pic 4]

   Les tranchées : Lieux de combats ou chez soi ?                    

Après le branle-bas de combat, l'inspection et le déjeuner, les soldats accomplissent diverses corvées allant du nettoyage des latrines au remplissage de sacs de sable ou à la réparation des caillebotis.

Pendant qu’il faisait jour, ils effectuent tous des travaux sous terre et à l'abri des fusils des

tireurs d'élite. Entre les corvées, il y a souvent du temps de loisir.

                                                   [pic 5][pic 6]

.

Pendant les temps libres, certains soldats fabriquent des objets. L'artisanat des tranchées inspire beaucoup d'horreurs, fabriquées à l’arrière par des récupérateurs sans scrupules.

Les soldats ont 500 grammes de pain de guerre, entre 300 et 500 grammes de viande, selon les périodes, avec des pâtes ou du riz et des patates. Les soldats se plaignent de ne pas avoir assez de légumes frais. La plupart s’adaptent, mais le vrai problème c’est l’arrivée du repas, la corvée de soupe sous le feu de l'ennemi : la nourriture arrivait souillée. Plus de la moitié des soldats sont des paysans. On donne de la viande, beaucoup de viande, souvent en conserve. Les tranchées deviennent l’un des principaux lieux de vie des poilus où le danger est permanent et les conditions d’existence sont épouvantables. Les soldats y sont exposés aux bombardements, ils souffrent du froid, vivent dans la boue et la saleté.

Les tranchées sont composées de plusieurs lignes, distantes de quelques centaines de mètres, reliées par des « boyaux » sinueux. Elles sont creusées à une profondeur d’environ 2 mètres et surmontées d’un parapet élevé avec des sacs de sable. Parfois, des fagots consolident les parois et des rondins de bois recouvrent le sol. 
Une tranchée de première ligne sont creusées en zig zag, ou en ligne droite entrecoupée de créneaux pour éviter les tirs en enfilade. Elle a 3 fonctions principales : on y fait feu contre l’ennemi, c’est le tremplin pour les attaques de fantassins, et en cas d’attaque c’est la première ligne de défense pour repousser l’assaut ennemi. On y trouve donc de nombreux postes de tir et de guet, des nids de mitrailleuse et quelques abris souvent très sommaires.

           Une Mutinerie                                               Une guerre, un enfer[pic 7]

        

        [pic 8]

 Malgré l’interdiction de l’Etat, nos

rédacteurs ont décidés de dévoiler

les dossiers jusqu’à ce jour censurés :

[pic 9]

Vous l’avez effectivement deviné dans la              Boue, rats, obus, snipers ennemis : les soldats ne                               

majorité des cas, ce message a été écrit par            sortaient de cet enfer des tranchées que pour risquer                           

des soldats français qui demandent de ne pas        leur vie dans des assauts héroïques car ils n’en                           

aller au front. La seule raison qui est d’ailleurs     reviennent jamais. Un proche qui vous dit, dans sa                      

raconté par le soldat auteur de ce tract,                  belle lettre de correspondance qu’il n’a pas peur de              

je cite : « si nous voulons sauver notre peau»        sortir des tranchées pour aller au corps à corps ou              

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (649.1 Kb)   docx (1.5 Mb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com