LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La république des ouvriers

Cours : La république des ouvriers. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  21 Mai 2020  •  Cours  •  943 Mots (4 Pages)  •  16 Vues

Page 1 sur 4

Sujet : La république et les grandes lois ouvrières

 I. Le temps de l’exploitation ouvrières

A. Qu’est qu’un ouvrier

 

-Un ouvrier n’utilise que sa force de travail comme capital en échange d’un salaire. Il ne possède pas d’autres capital ( physique ou intellectuel )

-Le terme de prolétariat est un terme marxiste, qui désigner les ouvriers qui vendent leur force de travail.

-Son travail a toujours une composante manuelle plus ou moins pénible.

- Ses conditions sont marqué par : les nuisances sonores, des conditions de sécurité médiocres.
-
Des différences de salaires opposent l'ouvrier qualifié, l'ouvrier spécialisé et le manœuvre sans qualification. 

B. La dureté des conditions de travail et  d’existence

Beaucoup d’entre eux sont issus de l’exode rural donc ils ont été déraciné des campagnes et sont exposé aux conditions de la ville.

-Ces ouvriers de la révolution industrielle connaissent des conditions d’existence très difficile.

-Les journées de travail sont très longues, entre 13h à 15h.

-Les salaires sont très bas

-Pour investir, il faudrait que le taux de profit soit au max, ce qui est rare.

-Le travail est dangereux . Ex : le travail de mine

-L’ouvrier est cantonné à l’existence, il travail pour subvenir à ses besoins et à celle de sa famille.

-Les femmes et les enfants sont aussi exposé à l’emploi d’ouvrier au cours du 19e siècle.

-Les femmes et enfants sont encore plus mal payés que les hommes, ils font pression sur les salaires et les conditions de travail :

- La loi interdit le travail des enfants. Toutefois la loi interdit les enfants de travailler uniquement ceux de moins de 13ans.

- La république finit par prendre conscience de cette condition, pendant longtemps on a reproché à la nouvelle république ( en 1870 ) de negliger la question sociale.

-C’etait une république assez libérale qui ne donnait pas d’attention aux conditions des ouvriers.

Pourtant, sur le plan législatif , un certain nombreux d’avancés ont eu lieu

C. Des progrès notables par les lois ouvrières

-1864 : autorisation du droit de grève

Si le droit de grève est autorisé, elle est durement réprimée, la troupe tire sur les grévistes

( En 1901, à Fourni ) forces de l’ordre tire sur les grévistes et fait 9 morts.

=> Origine du 1er mai en France

-1884 : loi sur la liberté syndicale. Ainsi ceux qui défendent les travailleurs sont autorisés à se créer.

Puis au debut20e siècle , on assiste à des progrès matériels.

-1910 : loi qui prévoit les premières retraites

-1919 : loi sur la journée de 8 h ( qui resulte d’une revendication ouvrière )

Cette loi est obtenue au lendemain de la guerre , elle est obtenue car on craint l’influence de la révolution Bolchévik qui a eu lieu en RUSSIE en 1917

II . Le front populaire

A. L’apogée de la classe ouvrière

-Le front populaire correspond à l’apogée de la classe ouvrière.

-Le monde ouvrier est une importance considérable : il s’est organisé en syndicats, il y a une conscience de classe : sentiment d’appartenir à une meme classe social, à l’intérieur de laquelle  règne une certaine forme de solidarité.

...

Télécharger au format  txt (6.1 Kb)   pdf (56 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com