LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Prisons Secretes De La Cia

Mémoire : Les Prisons Secretes De La Cia. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  1 Décembre 2013  •  420 Mots (2 Pages)  •  423 Vues

Page 1 sur 2

Suivant l’attentat du 11 septembre 2001, le Président George W. Bush a autorisé le Service de renseignements Central (la C.I.A) à commencer un programme de détention secret conformément à lequel les terroristes soupçonnés ont été tenus dans des prisons de la C.I.A à l'extérieur des États-Unis, où ils ont été soumis à des interrogations, des méthodes qui ont impliqué la torture et d'autres abus. En même temps, il a aussi accordé à la C.I.A l'autorité expansive pour s'engager dans "l'interprétation extraordinaire", défini comme le transfert - sans processus légal - d'un détenu à la garde d'un gouvernement étranger aux fins de la détention et d'interrogations.

Les deux programmes, fortement confidentiels et conduit à l'extérieur des États-Unis, ont été conçus pour placer des interrogations de détenu au-delà de la portée de loi.

La détention secrète et l'interprétation extraordinaire n'auraient pas été possibles sans la participation active de nombreux gouvernements étrangers. Au total 54 pays ont collaboré avec CIA, ces gouvernements doivent aussi être tenus pour responsable.

Le gouvernement américain a refusé publiquement et significativement d’admettre son rôle, en tout cas d'interprétation extraordinaire ou de divulguer les emplacements de ses prisons de la C.I.A étrangères secrètes.

Bien que le Président Bush ait reconnu qu'environ 100 individus ont été secrètement retenus par la C.I.A, le gouvernement américain a seulement divulgué les identités de 16 dont les cinq accusés de l’attentat du 11 septembre actuellement détenus au Guantanamo. Certains détenus étaient des membres engagés du réseau d’Al-Qaïda mais d’autres, nombreux, ont été arrêtées par erreur lors du vaste mouvement de lutte antiterroriste mené à toutes allure par l’administration Bush après les attentats du 11 septembre et maintenu en détention.

Il a aussi refusé d'identifier les gouvernements qui ont coopérés et peu de ces gouvernements ont reconnu leur rôle.

Nous verrons donc dans une première partie la mise en place de ces prisons ainsi que leurs évolutions jusqu’à aujourd’hui, puis des cas de détenus soumis à la détention de secret de C.I.A et/ou des opérations d'interprétation extraordinaire et enfin le rôles des 54 gouvernements étrangers qui ont participés de façons diverses à la détention secrète de la C.I.A et/ou des opérations d'interprétation extraordinaire.

Nous avons choisit ce thème car c’est un sujet dont on n’entend pas parler pas, qui n’est pas d’actualité mais qui est malgré tout important et choquant.

Savoir qu’un si puissant pays comme les Etats-Unis puissent déroger autant aux droits de l’homme en traitant de la pire sorte des personnes seulement soupçonnées d’avoir des activités à caractère terroriste est impensable.

C’est pour cela qu’il nous a intéressé plus particuliairement

...

Télécharger au format  txt (2.9 Kb)   pdf (55 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com