LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Pont de Bouregreg

Étude de cas : Pont de Bouregreg. Recherche parmi 245 000+ dissertations

Par   •  16 Juin 2017  •  Étude de cas  •  1 057 Mots (5 Pages)  •  203 Vues

Page 1 sur 5

Le pont à haubans du Bouregreg

Mon étude de cas concerne le pont du Bouregreg, récemment terminé. En effet, mon choix s’est porté sur cet ouvrage car ayant moi-même traversé ce pont, j’ai pu constater toute l’ampleur du projet et l’importance du flux y circulant. Ainsi, mon travail est axé sur la question suivante : En quoi le pont du Bouregreg est le reflet d’un élan de modernité et de progrès national ?

I. Présentation et description de l’aménagement

Le pont du Bouregreg est un aménagement routier qui s’inscrit dans la dynamique d’innovations marocaines. En effet, amorcé en 2011, ce pont à haubans a été conçu afin de faciliter la circulation desservant les grandes villes marocaines ainsi que la capitale. Réalisé par Covec-Mbec, une entreprise chinoise, cet aménagement de grande ampleur s’est révélé indispensable dès sa mise en service.

Situé aux alentours de Rabat, il se dresse au-dessus d’un terrain bosselé parcouru par l’oued Bouregreg. Ainsi, il a été pensé afin de satisfaire les différentes attentes autant sur l’aspect esthétique futuriste que l’aspect pratique.

Le pont du Bouregreg s’étalant sur plus de 950 m de longueur, est constitué de deux grands pylônes imposants, en forme d’arche élancé et très aérodynamique. Ce dernier, représente un véritable carrefour entre les principales autoroutes marocaines qui desservent aussi bien Casablanca, avec le prolongement vers El Jadida, Marrakech en direction du Sud, Fès vers l’Est et Tanger vers le Nord.

Considéré comme étant le plus grand pont d’Afrique et du monde Arabe, il représente une véritable fierté nationale.

Pour une analyse plus poussée des exigences du projet, cette coupe longitudinale montre le schéma du chantier du pont avec les différentes attentes et contraintes géographiques prises en compte.

En plus de cette approche technique, il est qualifié d’ouvrage d’art par plus d’un, et représente une solution efficace permettant de pallier diverses contraintes routières.

II. Objectifs, limites et acteurs du projet

Depuis plusieurs années la ville de Rabat souffre d’un trafic intense de poids-lourds et par conséquent d’un transit de marchandises qui perturbe le quotidien des habitants. En d’autres termes la pollution, les bruits causés, et la montée des accidents routiers au sein de la ville sont les conséquences directes de ce flux de masse. Par ailleurs, les voyageurs, eux aussi, souffrent de plusieurs contraintes.

Malgré l’utilisation de la voie rapide qu’est l’autoroute, leur trajet se voit rallongé lors de leur passage obligatoire dans la capitale. Par ailleurs en parallèle, le manque de sécurité routière se fait de plus en plus ressentir.

Ce pont s’inscrit donc dans le projet de mise en place d’une autoroute de contournement qui soulage à la fois la circulation des voyageurs et celle déjà existante à Rabat.

De plus, d’un point de vue environnemental il permet d’éviter la sur pollution de la capital et représente ainsi un ouvrage important pour l'image de Rabat, ville verte, classée patrimoine mondial par l’UNESCO.

Avant-gardiste par sa localisation en pleine nature et son architecture, il résulte d’une collaboration Maroco-chinoise. Cet ouvrage a rassemblé plusieurs intervenants à l’échelle nationale et internationale. La main-d’œuvre Marocaine a bénéficié d’une technologie innovante la « Ninja Tech », première du genre en Afrique et

...

Télécharger au format  txt (7 Kb)   pdf (49 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com