LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'histoire des cartes

Cours : L'histoire des cartes. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  7 Février 2017  •  Cours  •  2 764 Mots (12 Pages)  •  260 Vues

Page 1 sur 12

Des cartes aux images

Géographie : représentation de la terre.

Dans ce cours il y aura 3 approches : -une approche Historique (évolution de la carte)

  • Une approche avec la dimension technique (avec ou sans image) de la réalisation des cartes.
  • Et l’approche réflexible  comprendre, mesure et représentation des cartes (comment les cartes nos formatent-elles dans notre vision du monde). 

Introduction :

Représenter » ou « se représenter » le monde :

On a vu 2 exemples de carte (une carte météorologique/une carte de l’UFR lettre). Dans les deux cas, l’homme se représente un itinéraire au travers d’une analyse méthodologique.

Le 1er cartographe a tracé un shéma dans le sable.

« ou suis-je » et « ou vais-je ? » : se repérer dans l’espace.

Il s’agit de distance, d’écartements et espacements entre un lieu A et un lieu B en fonction de plusieurs facteurs (km/temps, etc.)

On réalise alors des déplacements et créons des mobilités et énergies pour atteindre le point B. Nous avons donc la connaissance de l’itinéraire (grâce aux cartes) et le projet d’y aller (on y va pour une raison).

[pic 1][pic 2][pic 3][pic 4][pic 5][pic 6][pic 7][pic 8][pic 9]

[pic 12][pic 10][pic 11][pic 13]

[pic 14][pic 15]

[pic 16][pic 17]

ce shéma résume à l’echelle la création et l’étude des cartes au fil des années (au travers de l’exploration).[pic 18]

Les cartes et les croquis démontrent les désirs de l’homme à s’approprier les espaces. Mais la cartographie c’est aussi identifier les ressources disponibles sur les territoires.

Représenter le monde c’est le représenter, le faire apparaître selon 1 ou plusieurs dimensions.

La représentation du monde, exacte réalité ou imaginaire                                                                                           [pic 19][pic 20]

Cf : Dame europe, allégorie humaniste, Seb.munster, 1556

  • Représentation idéologique de l’europe, mais est-ce réel ?

Les cartes sont des supports de rêves du monde mais permet la construction géopolitique de celui-ci au biais d’appropriations territoriales et d’ambitions politiques.

Le savoir cartographique oscille entre 2 tendances :

  • La représentation précise et minutieuse de la réalité en lien avec la maitrise technique de l’époque.
  • Elle traduit de la vision conceptuelle du monde (onirique, idéologique, etc.) liée aux connaissances et aux croyances d’une société.

Représentation : la représentation cartographique est donc de deux types :

  •  dessin de la réalité (reproduction).
  • Conception de l’esprit.

  1. Des cartes pour « dessiner » le monde.
  1. L’aventure cartographique.

Il y a 4000 ans on assiste à la première représentation cartographique

Il y a 400 ans on assiste à la création d’une cartographie complète de la terre pour la première fois grâce à la découverte du nouveau monde.

Il y a 40 ans on assiste à la première vue globale de la terre par vue satellitaire.

Bibliographie :

-Jacques Lefort, L’aventure cartographique, 2004, belin, 320pages.

-Thierry Lassalle, Cartographie : 4000 ans d’aventure et de passion. IGN, Nathan, 1990, 155 pages.

-Christian Grataloup, représenter le monde, 2011

  1. Le monde selon les grecs : vers une vision globale du monde.

La première et plus ancienne carte géographique connue provient d’une plaque d’argile retrouvé durant les fouilles de Ga-Sur à Nuei en Irak, elle date de 2500 av. J.C.

En 2000 av. J.C 1 carte topographique est retrouvé dans les grottes de Belinda en Italie.

On sait également que le monde à l’antiquité ne représentait que 3 territoires connus, à savoir l’Europe, l’Asie et la Lybie, et ces trois territoires étaient entourés d’océans. C’est la carte d’Anaximandre qui servait alors de représentation cartographique.

Au IXème sicle av. J.C, l’Iliade et l’odyssée sont les premiers récits géographiques au travers des voyages des personnages.

Pour les grecs antiques, le monde serait un disque flottant entre la voute céleste et les enfers, également la Grèce serait le centre du monde avec l’olympe (domaine des dieux.).

C’est la vision homérique du monde.  

Au Vème siècle avant J.C on assiste à la révolution aristotélicienne. Il s’agit de remettre en cause l’hypothèse du disque flottant pour une terre de forme sphérique. Aristote a en effet émis cette hypothèse la en observant les voiles des bateaux apparaitre avant la coque de ceux-ci.

IIème avant J.C, Ératosthène cherche à savoir qu’elle est la circonférence de  la terre. C’est l’avènement de la géographie mathématique.  

[pic 21]        

  • Reconstitution de la carte du monde d’Eratosthène

Le monde de Ptolémée (environ 100-161)  [pic 22]

  • Carte de Ptolémée, première projection redessiner en 1490 à Rome.

  1. Les cartes illustrées au moyen-âge

A partir du moyen-âge, on connait une représentation plus théologique du monde. Les connaissances scientifiques découvertes auparavant sont en effet mise à l’écart et « le monde n’en a plus vraiment besoin ».

Les représentations sous forme de cartes sont connues sous la forme de « Terranum Orbis ».

...

Télécharger au format  txt (18.7 Kb)   pdf (397.6 Kb)   docx (362.9 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com