LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Je me souviens cas

Fiche : Je me souviens cas. Recherche parmi 248 000+ dissertations

Par   •  13 Septembre 2016  •  Fiche  •  414 Mots (2 Pages)  •  468 Vues

Page 1 sur 2

Thème n°1 : BTS AG 2016-2017

« Je me souviens »

  1. Le souvenir est-il seulement personnel ? (Je)

Le souvenir collectif est-il possible ? (Nous)

  1. « Je » qui se souvient = « Je » qui a vécu l’expérience passé
  • Distance temporelle entre ces deux « je » qui pose la question de fiabilité des souvenirs
  • Distance progressive par rapport à mon passé ce qui rappelle la transformation perpétuelle des souvenirs.

PREMIERE PARTIE : Qu’est-ce que le souvenir ?

  1. « Se souvenir… » donnez d’autres verbes synonymes :

- Je me souviens de quelque chose

- Je me rappelle quelque chose

- Je me remémore quelque chose

- Revenir à l’esprit

  1. « Souvenir n’est autre que subvenire, à savoir, sub menem venire « venir à l’esprit » : Quels sont les apports de cette étymologie ?

L’origine latine de ce mot met en avant l’idée d’un mouvement.

Le souvenir n’est pas quelque chose de stable ou de fixe mais quelque chose de mouvant.

(Mnésonymie : Amnésie et Hypermnésie = Souvenir : composé mémoire/oubli)

  1. Expliquez cette phrase de Montaigne tirées de ses Essais : « Rien n’imprime si vivement quelque chose à notre souvenance que le désir de l’oublier. »

Montaigne insiste sur le paradoxe suivant :

En voulant oublier un événement passé, je ne fais que l’imprimer davantage dans ma mémoire (l’oubli doit être naturel).

Document : Sigmund Freud (1856-1939), Mémoire, souvenirs, oubli, 2010

Question de résumé : Quelles sont les spécificités des souvenirs d’enfance pour Freud ?

Les souvenirs d’enfance sont généralement attachés a des choses indifférentes et secondaires qui cache des souvenirs réellement importants que le médecin cherche à découvrir.

Document 1 : Nathalie Sarraute, Enfance, 1983

Dans ce dialogue, l’auteur met en avant un paradoxe :

Le récit de souvenir permet de sauver de l’oubli des épisodes passés, mais en même temps le récit fixe à jamais les souvenirs à partir d’un certains vocabulaires ou de certaines phrases.

Document 2 : Annie Ernaux, Ecrire la vie, 2011

Capacité de dédoublement du « je » :

- La femme qui écrit ce texte

- La femme qui se rend au cinéma

- La jeune fille qu’elle a été (et qui regarde la femme plus âgée)

- La mère qu’elle est devenue et que la petite fille déteste

- La mère qu’elle espérer devenir (c’est-à-dire sa mère)

...

Télécharger au format  txt (2.7 Kb)   pdf (73.4 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com