LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Manuel De Lutte Contre Les Parasites Internes Du Mouton

Documents Gratuits : Manuel De Lutte Contre Les Parasites Internes Du Mouton. Recherche parmi 282 000+ dissertations

Par   •  6 Octobre 2013  •  1 002 Mots (5 Pages)  •  1 011 Vues

Page 1 sur 5

Manuel de lutte contre les parasites internes du mouton * décembre 2010

INTRODUCTION

Le présent manuel a été élaboré pour informer les producteurs, vétérinaires et responsables de la vulgarisation de certains aspects fondamentaux de la lutte contre les parasites internes qui affectent les moutons au Canada. Il n'a pas été conçu pour remplacer la relation essentielle qui unit le vétérinaire d’un troupeau et l’éleveur, mais pour augmenter le volume de connaissances à la portée de chacun.

Ce manuel a été écrit avant tout pour les personnes qui travaillent dans les fermes ovines des provinces centrales du pays, c’est-à-dire l’Ontario et le Québec, où de récents travaux menés par plusieurs établissements de recherche ont permis de progresser dans la compréhension de l'épidémiologie des parasites internes de ces provinces. L’information qu’il contient devrait néanmoins servir aux producteurs d'autres provinces, particulièrement dans les régions au climat tempéré. La présente version sera sujette à des améliorations, au fur et à mesure des progrès liés à la compréhension du parasitisme ovins dans le pays. Nous souhaitons que le présent manuel soit utile à ceux et celles qui mettent sur pied des programmes de lutte antiparasitaire dans leurs troupeaux ovins.

PRINCIPAUX NÉMATODES GASTROINTESTINAUX

La présente section contient une description des nématodes gastrointestinaux (NGI) parasites du mouton les plus fréquents et les plus importants au Canada. Des renseignements sur d'autres nématodes parasites du tractus gastrointestinal, des poumons et du système nerveux, importants mais moins courants, et d’autres parasites internes (endoparasites) et externes (ectoparasites) sont fournis en fin de manuel. À moins d’indication contraire, le cycle de vie des NGI est similaire à celui illustré par la figure 1.Dans les provinces centrales, les nématodes parasites les plus communs et les plus pathogènes (c.-à-d. susceptibles de provoquer une maladie) sont Teladorsagia circumcincta, Trichostrongylus sp. et Haemonchus contortus. Nematodirus battus, également très pathogène, a été signalé au Canada, particulièrement en Nouvelle-Écosse. Les infections à Nematodirus sp. sont courantes en Ontario et au Québec, mais la plupart semblent attribuables à des espèces moins pathogènes.

Caillette

Haemonchus contortus

Description : « hémonchus », « strongle rouge de l’estomac », « ver de l’estomac ». Ver de grande taille (1,5 à 3,0 cm) facilement visible à l'oeil nu. L’oviducte femelle est observable sous forme de bande blanche autour de l’intestin rouge rempli de sang, évoquant une enseigne de barbier

2

(d'où le nom anglais barber pole worm). Les oeufs sont typiques de la superfamille Trichostrongyloidia.

Épidémiologie : Ce ver parasite infecte aussi les chèvres, les lamas, les cerfs et, occasionnellement, les bovins, chez lesquels les souches sont probablement adaptées aux espèces hôtes. Par climat tempéré, au troisième stade larvaire (L3), il hiverne assez bien dans les pâturages. Il s'agit d’un excellent producteur d’oeufs – chaque femelle pond plusieurs

...

Télécharger au format  txt (6.5 Kb)   pdf (86.8 Kb)   docx (10.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com