LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Lyon, plan de développement des espaces publics

Cours : Lyon, plan de développement des espaces publics. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  4 Mars 2013  •  Cours  •  9 487 Mots (38 Pages)  •  552 Vues

Page 1 sur 38

1.2.2. Plan de développement des espaces publics favorisant le sentiment du « vivre ensemble »

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la Ville de Lyon offre une grande diversité d’espaces pour la réalisation d’équipements publics afin d’être au plus près des attentes des habitants. Plus de 30 hectares sont réservés à la réalisation d’espaces verts et près de 11 sont destinés à accueillir de futurs équipements publics. Enfin, 1,7 hectares sont réservés pour aménager des cheminements piétons.

La volonté d’encourager le « vivre ensemble » est au cœur des projets, à l’image de la place Abbé Pierre (6000m2) à La Duchère. Réunissant autour d’elle des activités majeures telles que des commerces, des logements, la bibliothèque, le lycée ou encore la nouvelle halle d’athlétisme ; elle est le futur cœur vivant du quartier. La présence de gradins et de fontaines anime l’espace et favorise les rencontres entre les différents publics. Une attention particulière a été portée aux arbres pour un confort maximal en été.

1.2.5. Renforcer la capacité des acteurs à agir et dialoguer

Dans le cadre du CUCS, la Gestion Sociale Urbaine de Proximité (GSUP) offre un cadre à l’association des habitants des quartiers prioritaires à la réalisation de diagnostics et à l’amélioration de leur environnement via une coopération active avec les services gestionnaires et les acteurs locaux. La valorisation de « l’expertise du quotidien » est au cœur de la démarche.

Ainsi, depuis plusieurs années, des actions culturelles ou festives associant les habitants autour de la préservation de l’environnement sont mises en place dans le 8e arrondissement dans le cadre de la Semaine Verte. Les commissions cadre de Vie organisent également des « diagnostics en marchant » lors desquels les habitants sont invités avec les élus et les représentations d’associations et des services techniques à visiter les espaces extérieurs du quartier pour y relever les éléments à améliorer. En cohérence avec la charte de la participation du Grand Lyon, un comité de suivi participatif rassemble trois fois par an à la Duchère les élus, techniciens et représentants de la société civile pour organiser la concertation. Des opérations par objet se développent ensuite, en particulier sur les principales opérations d’aménagement d’espaces publics pour lesquelles l’ensemble des habitants est invité à participer à des ateliers. En parallèle, des opérations très ouvertes de dialogue sur l’avenir du quartier ont été organisées en 2005 puis aujourd’hui en 2011. Le comité de suivi participatif et les acteurs locaux ont également travaillé à un bilan critique à mi-parcours du Grand Pro- jet de Ville (GPV).

1.2.7. Soutien à des coopérations ayant abouti à des projets concrets de développement durable.

1.2.10. Participation à un réseau d’échange entre territoires en matière de développement durable

Echos-Paysage est une plateforme collaborative créée en 2007 destinée à aider les professionnels privés et publics de la filière paysage en Rhône-Alpes à pratiquer une gestion plus durable des espaces verts. Echos-Paysage est un exemple de partenariat entre le public et le privé destiné à faire progresser ensemble les collectivités territoriales, les entre- prises du paysage et les lycées professionnels vers des pratiques de conception et de gestion plus durables des espaces verts. Le principe clé est de mutualiser les connaissances et les retours d’expérience et d’en faire notamment profiter les plus petites structures qui n’ont pas l’ingénierie suffisante. Echos-Paysage offre également la possibilité aux partenaires désireux de s’engager davantage, de faire connaître leur action et de concrétiser leur engagement via la signature d’une charte éco-responsabilité- lité : la charte d’Eco-partenaire.

1.5.3. Existence d’un engagement d’exemplarité interne, sociale et environnementale

La direction de la commande publique de la Ville de Lyon gère 50 000 commandes par an et 200 millions d’euros de dépenses. L’objectif est d’optimiser les achats et de sécuriser les marchés mais la direction travaille également à rendre compatible ces objectifs avec ceux du Développement Durable. Ainsi, les préoccupations environnementales mais aussi sociales sont systématiquement intégrées aux marchés et commandes publiques. Pour favoriser l’accès à l’emploi des personnes qui en sont éloignées, cette politique de commande publique responsable dis- pose d’un certain nombre d’outils tels que l’intégration de clauses sociales aux marchés publics ou encore de marchés réservés à des publics en insertion ou travailleurs handicapés. Les perspectives sont d’accroître la place du Développement Durable dans les achats et de développer une commande publique harmonieuse sur le territoire propice à sensibiliser encore plus les fournisseurs.

2.1.1. Outils de connaissance et de suivi dynamique de la biodiversité, de l’état des milieux, et des trames écologiques, sur l’ensemble du territoire

Les pratiques de gestion différenciée des parcs et jardins impliquent de travailler avec et non plus contre la nature. Elles imposent davantage d’observation et une meilleure connaissance du milieu vivant afin de décider au mieux des pratiques à utiliser, des fréquences et des périodes d’intervention, pour protéger le milieu et les espèces qui y vivent. Les jardiniers de la Ville de Lyon ont ainsi pu vérifier que l’espacement des tontes et le relevage des hauteurs de coupe étaient très bénéfiques à la diversité des espèces présentes dans une pelouse.

Connaître cette biodiversité permet d’éclairer les choix de gestion : lorsqu’on a découvert une espèce rare ou protégée, on peut ensuite mettre en place un périmètre de protection pour la préserver, des tontes, du piétinement, ou de la cueillette ! Sur les sites sensibles, des inventaires complets de la faune et de la flore, réalisés en lien avec des associations naturalistes, permettent d’élaborer des plans de gestion à moyen terme, pour protéger l’écosystème.

De bonnes surprises attendent les naturalistes, même en milieu urbain. Ainsi sur les berges du Rhône, on trouve une population de castors d’Europe, ou encore

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (522.7 Kb)   docx (36.3 Kb)  
Voir 37 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com