LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les limites de la croissance et du développement

Étude de cas : Les limites de la croissance et du développement. Recherche parmi 279 000+ dissertations

Par   •  24 Octobre 2013  •  Étude de cas  •  1 153 Mots (5 Pages)  •  742 Vues

Page 1 sur 5

Après avoir montré que la croissance favorise le développement, vous exposerez les limites de cette relation.

Introduction

Présenter le sujet : définir et distinguer croissance économique et développement, et poser la question de leurs relations.

Les deux derniers siècles se caractérisent par une croissance quasiment ininterrompue de la production de biens et de services et par une amélioration rapide du développement humain à l’échelle planétaire (hausse du niveau de vie, de l’espérance de vie, du niveau d’instruction). Pourtant, malgré deux siècles de croissance, la pauvreté n’est pas éradiquée et nos inquiétudes quant à l’état de notre environnement s’amplifient, phénomènes qui font obstacle à l’amélioration du développement humain. La question se pose alors de savoir si la croissance favorise toujours le développement.

Problématiser.

Répondre à cette question nécessite d’abord de montrer que la croissance économique a des effets positifs sur le développement humain, comme le sous-entend la question posée ; puis de se demander si la croissance n’a toujours que des effets positifs, autrement dit, si elle peut également nuire au développement et, dans ce cas, par quels mécanismes.

On cherchera à répondre à ces questions en s’appuyant sur l’histoire économique et sociale des deux derniers siècles et en prenant des exemples dans les pays développés comme dans les pays en développement.

Annoncer le plan.

Ainsi, après avoir montré que la croissance économique est facteur de développement, nous montrerons que cette relation n’est pas toujours vérifiée.

I. La croissance économique favorise le développement humain…

A. La hausse du niveau de vie et le développement humain sont positivement corrélés

1. Un rythme de croissance faible ou négative du PIB/hab. s’accompagne d’une faible progression du développement humain, voire d’une régression (doc. 1 : ex. de la Zambie, ou du Kenya ; accroissement de la pauvreté et de la sous-alimentation en Afrique subsaharienne).

2. Un rythme de croissance rapide s’accompagne d’une nette amélioration du développement humain (doc. 1 : ex. de la Chine, du Botswana, de l'Inde ; corrélation positive entre taux de croissance du PIB/tête et diminution de la sous-alimentation cf. Chine et Inde).

B. Ce qui s’explique par un lien de causalité (connaissances personnelles et doc. 1 et 2)

1. Le progrès technique et les gains de productivité qui découlent de la croissance économique génèrent des revenus nouveaux, ce qui permet une hausse du niveau de vie et du bien-être matériel. Les richesses nouvelles permettent la hausse des revenus, la multiplication des biens disponibles, une meilleure satisfaction des besoins.

2. Elle permet aussi une amélioration du bien-être social : les fruits de la croissance peuvent être utilisés pour réduire le temps de travail et améliorer la satisfaction des besoins sociaux. L’État dispose de ressources (par des prélèvements obligatoires dont l'assiette s'est élargie) pour améliorer le niveau d’éducation de la population, son état de santé, réduire les inégalités, etc.

Transition

Croissance et développement peuvent donc bien aller de pair, mais la croissance n’est qu’un phénomène quantitatif, dont l’instrument de mesure (PIB ou PNB) n’a jamais été conçu pour mesurer le bien-être de l’individu et nombreux sont les exemples qui montrent que la croissance économique ne s’accompagne pas toujours du développement.

II. … mais de n’est pas toujours vrai

A. Il peut y avoir croissance économique sans développement humain (connaissances personnelles et doc. 1 et 2)

1. C’est le cas de bon nombre de PED peu démocratiques (doc. 1) où règnent la corruption et de fortes inégalités

...

Télécharger au format  txt (7.9 Kb)   pdf (82.3 Kb)   docx (7.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com