LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le luxe gastronomique

Cours : Le luxe gastronomique. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  13 Décembre 2012  •  Cours  •  333 Mots (2 Pages)  •  593 Vues

Page 1 sur 2

C’est un engouement de petit groupe de personnes pour une couleur, un style d’imprimé, des formes, des coupes. Ce goût va grandir et être adopter par un plus grand nombre de groupe ou de personnes.

• Tendance à court terme :

Le temps d’une saison,

• Tendance à long terme :

Les tendances lourdes qui durent longtemps et qui revient à chaque fois (tendance vintage, année 20, année 50,…..) c’est tellement populaire que c’est prit partout même dans le luxe, Le luxe gastronomique (bûche faite par Karlagarfeld,) grâce à des créateurs qui participent au design de la cuisine.

Tendance= air du temps (crise économique, récupération de la matière première,)

Dans une saison, il y a des tendances contradictoires

2. Historique des tendances :

En 1947, Fred Carlin, est le premier à créer une agence de couturier, un système d’anticipation des tendances, non pas 6mois à l’avance mais 24 mois à l’avance (que du tissu)

Balenciaga était le premier qui a lancé le style et le plus respecté, vient ensuite Dior qui était le premier à lancer la tendance.

Fred Carlin faisait des prévisions de tendances 24 mois à l’avance, il va s’acharner et créer le comité français de la couleur (ce sont des professionnels, des ministres de l’industrie, qui se réunissent pour des évènements,)

Deux ans plus tard, il a apprit à anticiper les formes de vêtements,

1958 c’est l’année ou la mode s’est développée en France.

5 ou 6 ans plus tard vint deux françaises. Denise Fayolle et Maimé Arnodin (qui était sa compagne)

Arnodin a commencé à travailler dans la presse (le jardin des modes) en 1952 et elle a fait une révolution, elle a crée une rubrique prêt à porter. Elle allait aussi dans les maisons de couture pour vérifier, la qualité de tissu, le style,…

Son but était de mettre l’accessibilité pour toutes les femmes.

En 1956, elle invente le mot STYLISTE et lui donne sa définition qui selon elle était « donner du style à ceux qui n’en a pas, rendre beau ce qui est laie et rendre accessible ce qui est inaccessible ».

...

Télécharger au format  txt (2.1 Kb)   pdf (51.1 Kb)   docx (8.7 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com