LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Dette Publique Est-elle Un Fardeau Pour Les générations Futures

Rapports de Stage : La Dette Publique Est-elle Un Fardeau Pour Les générations Futures. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  12 Mars 2015  •  799 Mots (4 Pages)  •  2 512 Vues

Page 1 sur 4

CAS 20

- la dette publique, un fardeau pour les générations futures ? -

Depuis la première crise en 1930, de nombreux pays ont mis en place des politiques de relance budgétaire. Grâce à ces politiques de relance budgétaires, les États ont connu une prospérité économique durant une trentaines années de 1945 au début des années 1970. Cette prospérité économique mondiale s’est traduit par une croissance de 5% de 1953 à 1973.

La dette publique se définit comme l’ensemble des emprunts contractés par l’État, les collectivités territoriaux et les organismes de sécurité sociale tandis que le déficits est le solde annuel négatif entre les recettes et les dépenses.

Nous pouvons nous demander si la dette publique est un fardeau pour les générations futures?

Cette présentation a pour but d’apporter quelques éléments de réponse, notamment, sur les objectifs et mécanismes de la politique budgétaire en générale et en France. Les risques et les contraintes qui pèsent sur la politique budgétaire française. Pour finir, nous lancerons un débat sur « la dette publique est-elle un fardeau pour les générations futures? »

La politique budgétaire regroupe l’ensemble des mesures qui utilise les dépenses publiques ou les recettes fiscales pour agir sur l’activité économique.

L’État utilise le budget pour l’équilibrer ses comptes, également pour influer sur la conjoncture économique. La régulation de l’économie est devenue l’objectif premier de la politique budgétaire, freinant l’activité en cas de déséquilibre des échanges extérieurs et d’inflation lors de récessions ou de crise majeures, lorsqu’il y a ralentissement des dépenses des consommateurs et des entreprises.

Les recettes et les dépenses publiques exercent spontanément une action contracyclique sur l’activité économique c’est-à-dire d’atténuation des aléas conjoncture économique.

La France a longtemps utilisé de la politique budgétaire pour relancer l’économie. Après les chocs pétroliers, les États ont été obligé à mettre en oeuvre des mesures de relance conjoncturelle afin de lutter contre le ralentissement de l’économie en stimulant la consommation et l’investissement qui constitue le principal moteur de la croissance.

L’État met en place de nombreux mécanismes afin d’essayer de respecter les objectifs fixés.

La politique budgétaire a tout d’abord un rôle de stabilisation de la conjoncture c’est-à-dire l’augmentation des dépenses publiques peuvent avoir pour effet de relancer l’économie. mais les dépenses publiques ont pour objet de compenser l’insuffisance de la demande.

En cas de forte dégradation de la conjoncture économique, à court terme, l’État peut conforter l’activité économique en utilisant «le multiplicateur keynésien». Selon cette théorie keynésienne, ce mécanisme a un effet multiplicateur des dépenses publiques c’est-à-dire un accroissement de la dépense publique. Les entreprises, pour faire face aux ventes supplémentaires, investissent ce qui provoque des créations d’emploi. Puis l’augmentation de l’emploi entraîne un accroissement des revenus

...

Télécharger au format  txt (5.6 Kb)   pdf (78.1 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com