LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etude des pigments rétiniens et place de l’Homme parmi les primates: Quelle est l’origine de ce caractère ? Comment peut-il être utilisé pour étudier la parenté de l’homme parmi les primates ?

Documents Gratuits : Etude des pigments rétiniens et place de l’Homme parmi les primates: Quelle est l’origine de ce caractère ? Comment peut-il être utilisé pour étudier la parenté de l’homme parmi les primates ?. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  1 Novembre 2014  •  748 Mots (3 Pages)  •  806 Vues

Page 1 sur 3

T3C-TP3: Etude des pigments rétiniens et place de l’Homme parmi les primates

L’Homme possède avec d’autres animaux, notamment certains singes, une excellente perception des couleurs.

Pb : Quelle est l’origine de ce caractère ?

Comment peut-il être utilisé pour étudier la parenté de l’homme parmi les primates ?

Capacités travaillées :

 Recenser, extraire et organiser des informations pour comprendre la vision des couleurs.

 Utiliser les technologies de l’information et de la communication pour comparer les gènes des pigments rétiniens et justifier la place des hommes parmi les primates : logiciels Anagène et Phylogène.

A- Les pigments rétiniens et leur rôle dans la vision des couleurs

Le daltonisme est connu depuis le 17ème siècle du nom du physicien anglais John Dalton atteint de ce type de déficience visuelle des couleurs. John Dalton souffrait de la forme la plus courante de daltonisme : l’absence de distinction entre le vert et le rouge. Il existe d’autres formes de daltonisme plus rares comme la confusion entre le jaune et le bleu.

Au 19ème siècle, pour expliquer ce type de déficience, un médecin anglais Thomas Young propose la théorie de la vision trichromatique avec l’implication de trois couleurs primaires (rouge, vert et bleu).

Le daltonisme est une maladie héréditaire beaucoup plus fréquente chez les hommes que chez les femmes (8% contre 0.6% en France).

 Tâche complexe : A l’aide des doc p352-353 du manuel expliquer l’origine du daltonisme.

B- Comparaison des gènes des opsines : mise en évidence d’une famille multigénique

La perception des couleurs est due à la présence dans chaque cône d’un pigment de nature protéique

S, M ou L synthétisés à partir des gènes du même nom disposés sur les chromosomes X et 7 (doc3 p353)

 On veut montrer que ces gènes différents sont issus d’un gène ancestral commun.

Le mécanisme supposé aboutissant à l’obtention d’une famille multigénique au cours de l’évolution est décrit dans le document 1.

Document 1. La constitution d’une famille multigénique (1°S SVT Bordas).

1. A l’aide du logiciel Anagène et de sa fiche technique, ouvrir le fichier « ops_homme_adn.edi »

Comparer (type de comparaison : alignement avec discontinuité) les 3 séquences nucléotidiques des gènes des opsines humaines S, M et L

Aide : il faudra pour cela faire respectivement une comparaison de chaque gène en référence avec les deux autres gènes

2. Reproduire le tableau ci-dessous (=matrice) ; le compléter en indiquant les pourcentages d’identités obtenus entre les 3 séquences nucléotidiques et le titrer.

Gènes

...

Télécharger au format  txt (5.1 Kb)   pdf (82.7 Kb)   docx (10.1 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com