LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Des Frontières à Franchir: L’expérience vécue par Angelica Garza

Recherche de Documents : Des Frontières à Franchir: L’expérience vécue par Angelica Garza. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  25 Mars 2013  •  371 Mots (2 Pages)  •  1 930 Vues

Page 1 sur 2

Étape 1: Résumé des faits

Il existe dans la ville de Tijuana, grande ville mexicaine situé en face de San Diego, une maquiladoras. Les maquiladoras sont des usines mexicaines à capital étranger installées dans les zones limotrophes des États-Unis pour profiter de lois favorables et d’une main-d’œuvre à bon marché. L’usine dont il est question dans cette étude de cas appartient à USmed, qui est aussi propriétaire de six autres installations situées dans divers États américains. Une jeune femme du nom d’Angelica Garza, une Américaine d’origine mexicaine, qui a travaillé durant 10 ans aux ressources humaines d’une multinationale fabriquant des produits médicaux, a été envoyée par l’USmed pour aller travailler dans cet maquiladoras. En plus de ce travail, Angelica était aussi responsable d’une petite unité administrative située à Chula Vista, du côté américain de la frontière. Cette unité administrative compte près de 1,100 Mexicains et 34 Américains.

L’adaptation d’Angelica a été difficile à son arrivé dans cette nouvelle réalité de travail. Elle s’est vite rendu compte que, malgré tout son expérience de travail américaine, rien dans tout cela ne l’avait préparé à venir travailler dans une culture différente de la sienne. De plus, la communication entre elle et les autres dirigeants RH des autres installations d’USmed, que se soit au Mexique ou au États-Unis, était difficile, voire presque inexistantes.

La culture mexicaine étant très différente de celle américaine, Angelica a eu bien de petites difficultés à surmonter. Elle avait à comprendre les différences culturelles chez les mexicains, et le contraire était tout aussi vrai. Les procédures de travail ne sont pas les mêmes aux États-Unis qu’au Mexique, leur manière de travailler diffère sur plusieurs points. D’ailleurs, on peut comprendre aussi que les Mexicains n’ont pas la même qualité de vie que les Américains. Angelica a donc fait face a beaucoup d’incompréhension face à la culture mexicaine, de même que les mexicains face à elle.

De plus, Angelica était une des rares femmes à travailler dans ce milieu. En effet, le milieu était constitué majoritairement d’hommes. Les mexicains avaient tendance à déprécier son travail. Encore une fois, il s’agissait d’une différence culturelle. La place des femmes dans un milieu de travail n’est pas la même au Mexique qu’au États-Unis.

...

Télécharger au format  txt (2.4 Kb)   pdf (51.6 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com