LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire du texte de Vitruve: passage extrait de De Architectura de Vitruv

Dissertation : Commentaire du texte de Vitruve: passage extrait de De Architectura de Vitruv. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  17 Février 2015  •  1 003 Mots (5 Pages)  •  810 Vues

Page 1 sur 5

Commentaire du texte de Vitruve

C’est un passage extrait de De Architectura de Vitruve.

Marcus Vitruvius Pollio, Ier siècle av. J.-C., est un scientifique né à Formia en Italie. C’est également un architecte en construction de machines de guerres et un architecte pour les temples, les théâtres ou encore les bains. Durant son existence, il a connu Jules César.

Vitruve est l'auteur d'un célèbre traité d'architecture, De Architectura (en français Au sujet de l'Architecture), probablement écrit à la fin de sa vie, et qu'il dédie à l'empereur Auguste. Ce livre est constitué de dix volumes. Il se présente comme une encyclopédie des techniques de l'Antiquité romaine, et fait l'éloge à son dédicataire de la fonction d'architectus. De Architectura a été découvert à la Renaissance et est considéré comme un vrai trésor.

Dans l’extrait suivant, Vitruve peint le portrait d’un son de qualité.

Le texte que nous présente Vitruve est rigoureusement organisé, structuré et régulier comme le montre l’utilisation de l’adverbe « etiam », et des conjonctions de coordinations « si », « ubi », « igitur », « itaque ». Les connecteurs de comparaisons « ut » exposent sa thèse.

Les thermes techniques employés par Vitruve enrichissent sont texte. Il emploie le champ lexical du son avec les mots « locus surdus », « resonantia », « auditus », et de l’eau avec « in stantem aquam », et « aqua » qu’il utilise à plusieurs reprises. Il emploie également le champ lexical du cercle avec « circulorum », «innnumerabiles circuli » et du mouvement avec le verbe « moventur », l’adverbe « gradatim ».

En outre, le texte est technique car l’auteur nous apprend des choses : « Eadem rationes vox ita ad circinum efficit motiones ; sed in aqua circuli planitiae in latitudine moventur, vox et in latitudine progreditur et altitudinem gradatim scandit », « Ainsi, de la même manière, la voix produit des mouvements en cercle ; mais dans l’eau, les cercles de la surface plane sont mus en largeur, tandis que la voix à la fois progresse en largeur et monte en hauteur par degrés » et nous donne des instructions : « Etiam diligenter est animadvertendum ne sit locus surdus », « Il faut également veiller à ce que le lieu ne soit pas sourd ».

Le texte est didactique, il permet donc d’instruire. On peut le remarquer à l’emploie de l’adjectif verbal d’obligation « est animadvertendum ».

Ainsi, nous pouvons dire que le côté scientifique de Vitruve ressort par son texte très technique. Employant des structures et des thermes spécifiques qui nous instruisent. Outre l’enseignement, passons désormais au raisonnement de Vitruve.

D’après Vitruve, il faut choisir un lieu naturel avec une bonne acoustique : « etiam diligenter est animadvertendum ne sit locus surdus » « il faut également veiller à ce que le lieu ne soit pas sourd ». Si on ne trouve pas, il faut chercher d’autres solutions : « Hoc vero fieri ita poterit si locus electus fuerit ubi non inpediantur resonantia. » « Mais cela n’aura pu se faire ainsi qu’à condition que le lieu ai été

...

Télécharger au format  txt (6 Kb)   pdf (77.4 Kb)   docx (10.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com