LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire d'arrêt Chambre Commerciale De La Cour De Cassation Du 17 Juin 2001

Mémoire : Commentaire d'arrêt Chambre Commerciale De La Cour De Cassation Du 17 Juin 2001. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  2 Février 2013  •  250 Mots (1 Pages)  •  922 Vues

Par l’arrêt « Desmares » du 21 juillet 1982, la Cour de cassation entendait, en adoptant le « système du tout ou rien » tel que l’a appelé Durry, provoquer l’intervention du législateur qui y a répondu par la loi du 5 juillet 1985 sur les accidents de la circulation. Dans cet arrêt, la Cour de cassation avait retenu que la faute de la victime ne pouvait exonérer l’auteur du dommage que si elle présentait les caractères de la force majeure, à défaut de quoi, la victime conserverait son droit à être indemnisée. Après la loi du 5 juillet 1987, la jurisprudence a reviré dans un arrêt du 6 juillet 1987 et a renoué avec le système antérieur : si le fait de la victime avait participé à la réalisation de son préjudice, elle était partiellement indemnisée et s’il présentait les caractères de la faute majeure, elle perdait son droit à réparation. Cependant la loi du 5 juillet 1985 a modifié le droit de la responsabilité générale du fait des choses en lui enlevant de son domaine les accidents de la circulation. En effet dès que les conditions énumérées à l’article 1er de cette loi sont rassemblées, elle s’applique de manière autonome et exclusive à l’égard de l’article 1384, alinéa 1er du Code civil. Dès lors qu’un accident de la circulation impliquant un véhicule terrestre à moteur a causé un dommage, la victime de ce dommage devra agir en réparation sur le fondement de la loi du 5 juillet 1985.

...

Uniquement disponible sur LaDissertation.com