LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

COM 2000 Examen 2 Histoire des communications

Cours : COM 2000 Examen 2 Histoire des communications. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  19 Novembre 2019  •  Cours  •  1 513 Mots (7 Pages)  •  388 Vues

Page 1 sur 7

COM 2000

Histoire des communications

Examen maison 2

Feuille d’identité

Dans le cas ou vous décidez de remettre votre examen par la poste, remplissez la section ci-dessous et joignez cette feuille d’identité à votre envoi.

Nom _______MASSÉ___________________________        Prénom __DOMINIC_____

Numéro d’étudiant _____ 14318881_______________        Trimestre ___ÉTÉ 2018___

Adresse ______1070 RUE DES FAUVETTES, ST-JEROME____

Code postal ________J7Z 6R9______

Téléphone        domicile ___450-432-0754_________________

        travail ______________________

        cellulaire ____________________

Adresse électronique _________851d229@gmail.com_____________________

Nom du ou de la responsable de l’encadrement______JEAN LECLERC_______

Date d’envoi _____19 juin 2018_________________________

Réservé à l’usage de la personne responsable de la correction

Date de réception _________________________

Date de retour ____________________________

Note ____________________________________

[pic 1]


COM 2000

Histoire des communications

Examen maison 2

Questions à réponse courte (15 points)

  1. L’imprimerie typographique résulte de l’imprimerie à caractères mobiles.

Oui ou Non? Justifiez votre réponse. (2 points)

        

Oui, nous pouvons dire que l’imprimerie typographique résulte « en partie » de l’imprimerie à caractères mobiles. Pourquoi en partie? Et bien c’est parce que la nouvelle technique de l’imprimerie typographique résulte en fait de la mise en commun de plusieurs autres procédés et éléments qui, une fois réunis, ont constitué la technique typographique. Ces éléments sont le papier,  la xylographie et la presse à imprimer (Douzou, 2017, 116-121, 129).

  1. La typographie fait appel à plusieurs corps de métiers. Quelles sont les conséquences de cette organisation sur la diffusion de cette technologie? (2 points)

La technologie de la typographie faisait appel à plusieurs corps de métier : le typographe était donc imprimeur, éditeur et libraire. Parce qu’il remplissait toutes ces fonctions, le typographe rejoignait à la fois les domaines manuels et intellectuels et était donc une personne cultivée. Il imposait en quelque sorte ses standards. Les typographes ont révisé et reconstitué des textes anciens (grecs, latins, hébreux) et ont donc contribué à une culture de l’imprimé et donc de l’industrialisation de l’imprimerie. La  conséquence d’une telle organisation a donc été de mettre en place tout un réseau de distribution du livre imprimé. Cela a donc conduit à une organisation industrielle de la production de l’imprimé, a contribué à diminuer les coûts de production des imprimés, a favorisé aussi la diffusion de la connaissance et favorisé une meilleure communication au sein des sociétés (Douzou, 2017, 123-129).

  1. Du 15e au 17e siècle, le lectorat du texte imprimé ainsi que les types de littérature sont restés les mêmes. Oui ou Non? Justifiez votre réponse. (2 points)

Non. Le lectorat du texte imprimé ainsi que les types de littérature ne sont pas restés les mêmes. Dans les débuts de l’imprimerie, l’alphabétisation se limite à certaines classes de gens, par exemple la noblesse, le clergé, les gens de science et la grande bourgeoisie. La grande majorité de la population est encore illettrée et ceux-ci se rallient à des gens lettrés qui leur font la lecture. Petit à petit, la population deviendra de plus en plus alphabètes et pourront graduellement commencer à lire les productions imprimées au fil des décennies. Pour ce qui est des productions imprimées, le contenu va changer également : Au 15e siècle, ce sera la littérature mystique qui sera consommée. Ensuite, au 16e siècle, les gens vont plutôt s’intéresser à l’antiquité classique et chrétienne et au 17e siècle, les lecteurs vont s’intéresser aux romans, aux écrits satiriques ou encore aux cartes à jouer (Douzou, 2017, 127, 134).

  1. À ses débuts, l’imprimerie a contribué à la fois au développement d’une culture « manuscrit » déjà existante et au développement d’une culture « manuscrit » émergente. Oui ou Non? Justifiez votre réponse. (2 points)

En fait, les imprimeurs innovent peu par rapport au domaine littéraire dans les débuts de l’imprimerie. Ils se contentent de publier ce qui existe déjà sous la forme manuscrite. Ces contenus sont l’héritage culturel du Moyen âge. Les imprimeurs vont produire des écrits qui sont le plus susceptibles de provoquer un intérêt pour un plus grand nombre de lecteurs possibles. Par la suite, avec les nouvelles techniques typographiques, les imprimeurs vont produire des écrits dans un contexte beaucoup plus riche et émergent, ce qui va favoriser l’impression de plusieurs types de livres littéraires (Douzou, 2017, 127).

...

Télécharger au format  txt (10.7 Kb)   pdf (141.1 Kb)   docx (27.3 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com