LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse Pratique MAS (maison d'accueil spécialisée): Réalisation d'un ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des urines)

Dissertations Gratuits : Analyse Pratique MAS (maison d'accueil spécialisée): Réalisation d'un ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des urines). Recherche parmi 232 000+ dissertations

Par   •  22 Mai 2012  •  2 156 Mots (9 Pages)  •  2 671 Vues

Page 1 sur 9

Analyse de pratique stage n°2

Pratique choisie : Réalisation d'un ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des urines)

I) Description du contexte de soin :

Mon stage se déroule à la maison d'accueil spécialisée de Cagny, divisé en trois pavillons qui ont une capacité de 18 personnes chacun. Ce service accueil des personnes de 20 à environ 60 ans, handicapés moteur et mentaux pour la plupart. Dans cette structure les transmissions se font de façon manuscrite, et chaque pavillon dispose de son cahier qui permet aux différents personnels soignants d’être informés sur les patients chaque jour.

Mme D née le 20 septembre 1955, elle a donc 56 ans, présente plusieurs antécédent médicaux pour commencer, une naissance prématurée a 6 mois ½ elle pesée alors 1kg 400 c'est donc une très grande prématurée car elle est née avant 27 semaines d'aménorrhée, puis on note une encéphalite à 3 mois c'est a dire une inflammation sans suppuration d'une partie plus ou moins importante du cerveau, parfois associée à une atteinte des méninges (membrane enveloppant le cerveau et la moelle épinière). Elle peut être due à : une bactérie, un parasite, un champignon, un virus, une allergie. Et pour finir kyste au sein droit donc ablation en 1987 et cataracte œil droit en avril 1996. Mme D est une dame qui est sous tutelle car elle ne peut prendre des décisions pour elle même. Elle se déplace en fauteuil électrique car elle est atteinte d'une spasticité au niveau de la jambe droite, pour le moment une ténotomie au niveau du genou est en discussion avec le chirurgien, les infirmières ainsi que la tutelle, elle a aussi une scoliose importante. Son traitement est composé de deux médicaments l'ENDOTELON® qui est prescrit pour une insuffisance veinolymphatique c'est à dire des jambes lourdes ainsi que des douleurs, et de l'IDEOS® qui rectifie une carence en vitamine D-Calcium. Mais Mme D reste une patiente qui communique correctement, avec qui on peut avoir des conversations « basique ».

L'ECBU est un examen cytobactériologique des urines, (en France ECBU, en Belgique EMU = examen microscopique des urines) un examen de biologie médicale, étudiant l'urine d'un patient et déterminant notamment la numération des hématies et des leucocytes, la présence ou non de cristaux et de germes. Il est fréquemment utilisé pour détecter une infection urinaire. Celui de Mme D se déroule dans sa chambre après sa toilette qui a été réalisée par l'aide soignante, c'est une chambre double mais au moment du soin l'autre patiente n'est pas présente. En plus d'un moment de pratique cet examen peut être un moment d'échange entre le soignant et la patient. Ce soin respecte plusieurs règles d’hygiène.

II) Déroulement du soin :

J’effectue un ECBU a Mme D car en Septembre 2011 elle a contribuée a une infection importante au niveau des urines et depuis une surveillance mensuelle a été mise en place pour une durée de 6 mois pour vérifier le taux de leucocytes et hématies, et ainsi vérifier que Mme D ne présente pas de nouvelle infection urinaire. Je ne peux faire cette récolte d’urines autrement car Mme D est incontinente et de plus les parties intimes doivent être propres.

a) Avant le soin :

Avant de me rendre dans la chambre de Mme D je prépare tout ce dont j'ai besoin, je commence par mettre un plateau en inox sur mon chariot dans lequel j'y dépose des compresses stériles, du manugel, de la Bétadine SCRUB, du sérum physiologique, un flacon à urine stérile, dans le service ainsi qu'une sonde sans oublier de mettre deux paires de gants stériles en latex car le service ne dispose que de ce type de gants pour les stériles sur mon chariot, ainsi qu'une cuvette haricot pour le matériel sale.

En arrivant dans la chambre de Mme D je la salue et lui demande comment elle se porte ce matin, puis je lui explique simplement ce que je vais lui faire pour qu'elle comprenne.

b) Pendant le soin :

Je commence par mettre le lit à ma hauteur pour mon ergonomie, je me frictionne les mains au manugel pour éviter de lui transmettre des germes extérieurs, puis je retire la serviette qui recouvre la partie basse du corps de Mme D tout en discutant du film qu'elle a vu le jour d'avant au cinéma. Puis j'enfile mes gants stériles. Je commence mon soin avec une toilette antiseptique comme indiqué dans le protocole de la MAS, tout en vérifiant que Mme D n’est pas allergique a la povidone qui se trouve dans la Bétadine. Je mets de la Bétadine scrub sur ma compresse que je prends par les quatre coins, puis je lave en partant des petites lèvres pour aller vers les grandes lèvres en s'écartant du méat urinaire je recommence cette action 4 fois puis je fais de même en utilisant du sérum physiologique, je pense a mettre mes compresse usagées dans la cuvette haricot. Ensuite je retire mes gants, je me frictionne à nouveau les mains avec du manugel comme le dit l’HAS (friction des mains après le retrait des gants) et j'en remets une paire stérile. Je décapsule la sonde, qui est plongée dans un liquide lubrifiant pour permettre une meilleure pénétration sans douleur, j’introduis délicatement la sonde dans le méat urinaire, puis je place rapidement le flacon à urine stérile au bout de la sonde où coule l'urine et je récolte ce dont j'ai besoin. Je retire délicatement la sonde que je mets dans ma cuvette haricot, et je ferme mon flacon à urine. Je reprends des compresses stériles avec du sérum physiologique et je recommence le lavement. Puis le retire mes gants que je mets dans ma cuvette haricot et me frictionne les mains avec du manugel. Je dis à ma patiente que c'est terminé, tout en lui demandant si elle a ressentie une douleur et je lui dis que l'aide soignante arrive de suite pour la vêtir et en attendant je la recouvre avec la serviette.

c) Après le soin :

Je me rends à l'infirmerie avec mon chariot, où je vide ma cuvette haricot dans le collecteur à « déchets provenant d'un soins ». Puis je désinfecte ma cuvette et mon plateau avec de l'héxianos puis je les sèche avec un linge propre, puis je les range dans le placard, et je fais de même pour le chariot. Je me lave les mains avec du savon doux. Puis je Vérifie la concordance des étiquettes et de l'identité du patient puis j’étiquette le flacon, je remplis le bon

...

Télécharger au format  txt (13 Kb)   pdf (215.2 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com