LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse Adolphe

Dissertation : Analyse Adolphe. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  23 Septembre 2017  •  Dissertation  •  1 191 Mots (5 Pages)  •  597 Vues

Page 1 sur 5

D'une part, Adolphe éprouve le mal du siècle. D'abord, il souffre de la nostalgie. En essayant de fuir sa réalité tourmente, celle d'être inactif et privé de tout succès, Adolphe se rappelle avec nostalgie de ses souvenirs de jeunesse, des jours où il était libre et où toutes les possibilités s'offraient à lui. Il se trouve ainsi enfermé dans le passé, et la nostalgie s'empare de lui: « Je jetais un long et triste regard sur le temps qui venait de s'écouler sans retour; je me rappelais les espérances de ma jeunesse, la confiance avec laquelle je croyais autrefois commander à l'avenir, les éloges accordés à mes premiers essais, l'aurore de réputation que j'avais vue briller et disparaître.» (p.106) L' énumération avec gradation de beaux souvenirs souligne leur grâce et amplifie leur importance. De plus, le vocabulaire mélioratif comme «espérances », «éloges» et «aurore» qu'il associe au passé montre à quel point il rejette son présent et idéalise son passé. D'ailleurs, l'antithèse entre «briller» et «disparaître» montre la différence entre sa réalité cruelle et le beau passé dans lequel il vivait . En outre, cette nostalgie fait souffrir l'auteur : «Je parlais ainsi; mes yeux se mouillaient de larmes, mile souvenirs rentraient comme par torrents dans mon âme».(p.109) Adolphe à travers cette comparaison entre les souvenirs qui hantent son esprit et les torrents montre l'ampleur du dommage émotionnel et psychologique causé par cette déchirure entre son présent malheureux et son passé ravissant. Ensuite, Adolphe considère sa vie comme un grand échec. Tous ses amis ,qui selon lui n'étaient que des êtres médiocres, ont réussi leur vie et savourent de la gloire ,alors que lui a tout raté: «Je me répétais les noms de plusieurs de mes compagnons d'étude, que j'avais traités avec un dédain superbe, et qui, par le seul effet d'un travail opiniâtre et d'une vie régulière, m'avaient laissé loin derrière eux dans la route de la fortune, de la considération et de la gloire.»(p.106) L'antithèse traduit par l'image qu'il avait de lui par rapport à ses amis et celle du présent montre à quel point son estime de soi est bas. L'oxymore présent dans l'expression « dédain superbe» est un exemple concret du grand mépris qu'Adolphe avait envers ses amis au passé, mais actuellement, selon lui, il n'a plus le droit de les traiter de cette façon vu qu'il est bien «loin» d'eux à tous les niveaux. Cette mélancolie est aussi claire dans la citation suivante: «je ne m'occupais que d'Elénore et de moi; [...], de moi, pour qui je n'avais plus aucune estime. Je m'étais rapetissé, pour ainsi dire, dans un nouveau genre d'égoïsme, dans un égoïsme sans courage, mécontent et humilié»(p.112) Les adjectifs comme «mécontent» et «humilié» mettent en évidence le désespoir et l'angoisse qui règnent sur la vie d'Adolphe. Bref, Adolphe éprouve une grande mélancolie traduite par son échec dans sa vie, il essaye donc de fuir cette réalité en s'enfermant dans son passé. D'ailleurs, cette angoisse pousse le personnage aspirer à une situation extérieure meilleure.

D'autre

...

Télécharger au format  txt (6.1 Kb)   pdf (64.7 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com