LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

SPLEEN IV, Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire

Commentaire de texte : SPLEEN IV, Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  11 Janvier 2023  •  Commentaire de texte  •  433 Mots (2 Pages)  •  258 Vues

Page 1 sur 2

SPLEEN IV, Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire

  • Introduction
  • Il s’agit du dernier poème des quatre poèmes consacrés au Spleen
  • Ce poème est composé de cinq quatrains comptant pour mètre l’alexandrin avec des rimes croisés
  • Spleen comme thème centrale
  • Spleen = état de tristesse irrémédiable + mélancolie profonde et grande angoisse
  • Le poète nous immerge dans un moment extrêmement douloureux de sa vie durant lequel il se sent emprisonné jusqu’à succomber face au désespoir

  • Problématique
  • Comment Baudelaire transforme-t-il la boue de son

Spleen en or?

I) Un environnement inquiétant et oppressant

A) Métaphore du mauvais temps

  • CCT (répétition anaphorique, insiste sur le temps qui dégrade)
  • comparaison élément prosaïque “couvercle” et nature “ciel”
  • Oppression du ciel sur les hommes (-> poids physique)  + isotopie immensité
  • Souffrance car enfermement et oppression

 (-> exp. du nom)

  • Hyperbole/superlatif/oxymore jour [encre / bile ]
  • Allitération [b], [p], [c]

B) Un monde emprisonnant le poète

  • Métaphore filée emprisonnement
  • Allégorie de l'Espérance et sa dégradation (comparaison, espoir enfermé et faible)
  • Allitérations [t], [d] (cogne)

C) Intensité et dégradation totale

  • Adjectifs intensités
  • Dégradation (ciel -> terre -> prison), chaos
  • Absence de bruit [Angoisse] + hallucinations

  • II) La progression et victoire du Spleen

A) La montée de la crise

  • CCT “tout à coup” (tension -> crise) qui s’oppose aux CTT précédents
  • Éléments accumulés : déchaînement des sentiments

B) Le déchainement des sentiments

  • Vision bruyante et cauchemardesque : personnification cloches (je t'avoue que quand elle en a parlé en cours j'ai pas trop compris quel était l'intérêt mais bon ), CCM “avec furie” + épithète hyperbolique “affreux”
  • Fantômes gémissants (périphrase

+ assonance [i] , [an])

C) Une descente vertigineuse lyrique et tragique

  • Evocation + direct de la mort (“corbillards”)
  • CCM : Souffrance lente
  • Spleen attaque le poète narrateur lui même (“mon”) et pas juste les esprits
  • Lecture hachée : défaite poète victoire spleen

  • Conclusion :
  • Un processus d’alchimie positive: un Spleen qui en est sublimé
  • L’alchimie négative: un esprit qui est dégradé
  • Il magnifie donc sa souffrance à travers l’écriture poétique pour l’extérioriser

  • Ouverture :
  • Spleen, Jules Laforgue : re emploie du terme “Spleen”, aborde les memes themes, les manifestations du Spleen, mais d’une facon differente (met l’accent sur l’ennui)
  • Correspondances, Baudelaire
  • L’ennemi, Baudelaire
  • Les autres poèmes intitulés Spleen dans Les Fleurs du Mal, Baudelaire
  • Question de grammaire : les subordonnées circonstancielles
  • Une subordonnée circonstancielle est introduite par une conjonction de subordination qui précise la relation avec la principale (temps, cause, etc) et n’a pas de fonction dans la subordonnée
  • Dans ce poème, on les retrouve au début des trois premières strophes. Elles sont introduites par la conjonction de subordination de temps “Quand’

...

Télécharger au format  txt (3.2 Kb)   pdf (45.6 Kb)   docx (495.1 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com