LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Victor Hugo, Vieille Chanson Du Jeune Temps

Rapports de Stage : Victor Hugo, Vieille Chanson Du Jeune Temps. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  22 Mai 2014  •  790 Mots (4 Pages)  •  1 040 Vues

Page 1 sur 4

VIEILLE CHANSON DU JEUNE TEMPS

Victor Hugo (1802 – 1885)

Poète, romancier, dramaturge, critique, Victor Hugo est un auteur d’une stature incomparable et inégalée. A

la tête du mouvement romantique, il avait révolutionné le théâtre et inventé une nouvelle langue poétique.

Le mot chanson présent dans le titre indique le choix d’un registre mineur. Les thèmes antithétiques

« vieille » et « jeune » indique le choix de Victor Hugo de restituer par l’écriture poétique un épisode

lointain de l’adolescence sentimentale. Comme dans « coccinelle » poème extrait de la même oeuvre, le

lyrisme et l’évocation biographique se confondent. Comme la coccinelle, ce poème est antidaté (juin 1831

alors qu’il a été écrit à Guernesey dans la nuit du 18 janvier 1855 voici ce qu’écrit Hugo en 1851 a un de ses

amis : « Je suis charmé que cette petite Rose des contemplations vous ait fais plaisir, il y a aussi d’autres

idylles au commencement pour faire contrepoids aux apocalypses de la fin. »

I ) Un poème chanson

S’agit-il d’une chanson de type « chanson d’amour » ? On pourrait le croire tant ce thème parait

consubstantiel : les personnages (« deux jeunes gens ») le cadre bucolique ; l’organisation temporelle

(chronologie des épisodes d’une idylle la tonalité finale chargée de nostalgie ou il n’y a pas d’amour

heureux. On peut voir que la nature de la chanson tient plutôt aux traits de la musicalité comme la forme

traditionnelle du refrain qui est ici fondé sur un principe de variation v20 28 33. La musicalité s’inscrit aussi

dans les réseaux de motifs et d’échos. La chanson est donc le registre délibérément choisi pour accompagner

le récit de cette rencontre impossible.

II ) La rencontre impossible

Le repérage du chiasme v1, 2 ainsi que les formes verbales négatives et déclaratives permettent déjà

d’exprimer l’idée d’un duo contrarié par des psychologies opposées : distances du jeune homme vivacité de

la jeune fille soulignée de plus par les places privilégiées à la rime v 1, 15, 33, 35. En ce qui concerne le

jeune homme, on peut voir sa froideur et son indécision à travers les imparfaits. A l’inverse le passé simple

qui connote l’énergie et l’esprit de décision qui désignent la jeune fille « vint avec moi » « elle leva » « elle

mis ». Les indéfinis v3/4 « quelque chose » « je ne sais plus quoi » annonce le lexique de la strophe 2

« froid » « marbre » «

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (72.3 Kb)   docx (10.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com