LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Lux Victor Hugo

Commentaires Composés : Lux Victor Hugo. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  27 Avril 2012  •  631 Mots (3 Pages)  •  2 049 Vues

Page 1 sur 3

Lux Les Chatiments De Victor Hugo

Introduction :

Cinquième et dernière partie de Lux, qui est lui-même le dernier poème de Les Châtiments, de Victor Hugo. C’est une conclusion. C’est un hymne lumineux et un hymne à la liberté. La confiance de ce poème contraste avec le recueil plutôt sombre. Partie V : paroxysme de cet enthousiasme. Dans le premier poème du livre VII, Victor Hugo se fait prophète. Lux est l’énonciation de cette prophétie et proclame le bonheur.

Le premier vers est une reprise et un bilan de cette attente qu’avaient les proscrits. Métaphore de l’arbre du progrès. Les bannis sont morts pour nourrir les siècles à venir.

Ces vers annoncent un rayonnement universel, symbole de liberté (qui se réfère au monde entier). Idée d’universalité (« Amérique »), de progrès et de liberté.

I- Comment transparaît l’enthousiasme du poète ?

Contraste entre le futur, le passé composé et le passé simple (« ce qu’apporta le flux sera dans la journée »). Ce poème évoque le futur. Cette posture de prophète qui termineLes Châtiments se confirmera dans Les Contemplations.

Les pronoms personnels « je » sont suivis de verbes déclaratifs. Au vers 20 : la métaphore ajoute à la puissance de cette voix. C’est un écho du poème « sonnez, sonnez ».Le poème se termine par « nous » qui exprime la fraternité à venir.

Multiplicité de la tournure exclamative. Ces exclamations peuvent être de slogans politiques, des cris d’enthousiasme (« liberté », « paternité de Dieu »). Il y a trois allégories : fraternité, paternité et liberté. Exclamation d’admiration (« Ô sourire d’en haut ! Ô du ciel pour la terre/Majestueux amour ! »). L’enthousiasme se marque par une prosodie fantaisiste : alternance d’hexasyllabes et d’alexandrin régulière. Rimes plates puis rimes embrassées.

II- Le rayonnement universel

Lux = lumière. Ce titre confère la disparition de l’ombre. Champ lexical de la lumière : « ombre », « luiront », « aurores », « rayons », « jour », « luire »... La lumière s’oppose aux ténèbres du recueil. Allégorie de la liberté qui porte la lumière. Autre champ lexical de la naissance : « délivrance », « naissant », « sortir », « croîtra » => mis en relief par le rejet. Lux est la réconciliation universelle. Œcuménisme (volonté de réconcilier tout le monde). Ce progrès concerne tous les hommes (« tout », « tous »). Progrès de la religion.

III- La religion du progrès et le progrès de la religion

Le poète est prophète et annonce la fin de la tyrannie (« flux » et « reflux », « les tyrans s’éteindront »), métaphores cosmologiques. Le second empire est relégué dans le passé (« le passé »). Le poète proclame l’avènement de la République universelle qui se traduit par la fraternité des hommes et abolition de l’esclavage. Vision toutes personnelle de l’histoire. Idée de Victor Hugo : Napoléon a cru mettre fin à l’idée de progrès (qui commençait en 1789) alors que personne ne peut freiner l’élan de la poésie vers la liberté. L’arbre saint du progrès pousse du vers

...

Télécharger au format  txt (3.9 Kb)   pdf (64.8 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com