LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Lecture Methodique - Pauvres Gens - Victore Hugo - La légende Des Siècles

Note de Recherches : Lecture Methodique - Pauvres Gens - Victore Hugo - La légende Des Siècles. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  12 Juin 2013  •  1 229 Mots (5 Pages)  •  4 772 Vues

Page 1 sur 5

Lecture Méthodique du texte :

Introduction :

La "Légende des Siècles" de Victor Hugo forme un recueil de poème, retraçant l'histoire de l'humanité. Nous assistons dans ce recueil à la difficile ascension de l'homme vers la lumière. Cette histoire est constituée de scènes de combat entre le bien et le mal, et pour dépeindre cette lutte Hugo a choisi la tonalité épique.

Les personnages de ce poème épique sont les auteurs de luttes très humbles et leurs dimensions héroïques provient de leurs qualités morales. Hugo s'est inspiré pour ce poème d'un fait divers, à partir de lieux :

- Le foyer misérable, où la femme s'occupe des tâches quotidiennes

- L'océan, que le pêcheur affronte

Objectif de lecture :

Notre objectif de lecture est de montrer comment Hugo a associé le familier et le prosaïque avec la tonalité épique. On fera une lecture méthodique de ce texte qui comportera deux parties :

I - Les éléments de la familiarité

II - Le combat épique entre la mer et l'homme

Développement :

I - Les éléments de la familiarité

A - Le Travail du pêcheur

Pêcheur (v.1) ð Rapport très étroit entre "la mer et l'homme" et "matelot/enfance"

1ère hémistiche : délimité et mis en valeur par un point. On peut remarquer deux thèmes principaux : l'homme et la mer.

L'homme est, en général, symbole de l'humanité.

Dès le début, le métier correspond à une lutte contre la mer.

v.3 anaphore = nécessité

cause, enjeu : survivre ð les enfants (petits) fait apparaître une tonalité pathétique.

On remarque un contraste entre la grandeur de la lutte et l'enjeu essentiel et dérisoire.

Un homme en partance : vb de mouvement accompagné du réseau lexical du départ.

On remarque des sonorités en [a] et [R] : hasard, bourrasques, part, marche. On a une impression de pénibilités et d'arrachement. Caractère pathétique de départ.

Evocation concrète dans le travail (v.6 et v.21-22). Hugo aime représenter le travail des hommes (ex : "travailleur de la mer"). On peut aussi remarquer un style simple: Vocabulaire et syntaxe (proche de la prose)

B - La Femme

Style très simple, vocabulaire concret aussi v.7 à 9

La femme est décrite à partir de son travail

Sa vie est entièrement consacrée au travail.

Image traditionnel du foyer (= clichet)

- L'épouse au travail

- Le repas

- L'âtre et les enfants

Image naïve et stéréotypé.

C - les points communs

La pêche concerne autant l'épouse que l'époux.

v.1 et v.7 : Vie identique (procédés syntaxiques)

Travail est minutieux : v.7-8 et v.21-22

Activité incessante ð Valeur du présent

Activité continuelle , répétitive toujours continuelle

Participe présent pour la femme (v.7-9)

Valeur identique à celle du présent

Participe présent exprimant une action simultanée à celle du pêcheur.

v.27-28 : rencontre spirituelle

v.26-27 : chiasme, ce qui donne une idée de simultanéité.

Transition : La description du cadre

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (89 Kb)   docx (11.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com