LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Tony Yoka, biographie.

Fiche : Tony Yoka, biographie.. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  9 Novembre 2016  •  Fiche  •  684 Mots (3 Pages)  •  704 Vues

Page 1 sur 3

Tony Yoka, né le 28 avril 1992à Paris, est un boxeur françaisévoluant dans les catégories des poids lourds et super-lourds. Il est le premier français à être champion du monde amateur dans la catégorie super-lourds en 2015 puis champion olympique des super-lourds aux Jeux olympiques d'été de 2016 àRio de Janeiro.

Tony Victor James Yoka (born 28 April 1992) is a French super heavyweight amateur boxer. In 2015 He’s the first super heavyweight world champion french boxer and became the gold medalist in the super heavyweight division at the 2016 Olympic Games.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Tony commence la boxe dès l'âge de 6 ans avec son père, puis rejoint un club de Chanteloup-les-Vignes à 8 ans1. Son père continue de l'entraîner jusqu'à ses 16 ans2

Tony start boxing a only 6 years old then join the Chanteloup-les-vignes at 8. His father (boxer too) keep train him till he reached 16 years old

Grand espoir de la boxe (2009-2011)[modifier | modifier le code]

En 2009, alors qu'il a 17 ans, Tony est médaillé de bronze aux Championnats d’Europe Juniors. Il attire l'attention en devenant vice-champion du monde junior et gagnant la médaille d'or des Jeux olympiques de la jeunesse 2010 à Singapour4. À 18 ans, Il devient par ailleurs champion de France de boxe amateur en 2012 dans la catégorie des poids super-lourds.

In 2009, at 17 Tony won the gold medal at the European Juniors Championship. He drown attention by earning the gold medal at the Junior OG of Singapour in 2010. In 2012, the young boxer became the French Championin, in his chosen area, the super heavyweight division

Première aventure olympique (2012)[modifier | modifier le code]

Tony Yoka se qualifie pour les Jeux olympiques de Londres. Plus jeune poids lourd participant aux Jeux de Londres, il s'incline au premier tour contre le CanadienSimon Kean. Alors qu'il domine le début du combat, il se met la pression, panique et arrête de boxer8. Cette défaite précoce est une désillusion pour le boxeur Après les Jeux, il se fait tatouer sur le bras « la chute n’est pas un échec, l’échec c’est de rester là où on est tombé »2.

En constante progression (2013-2014)[modifier | modifier le code]

La saison suivant les Jeux olympiques est difficile pour le boxeur qui se blesse à plusieurs reprises : fracture à une main, nez cassé et coupure à un genou10. Lors des championnats du monde amateur 2013, à Almaty au Kazakhstan, il s'incline au premier tour contre le boxeur italien Roberto Cammarelle11.

Il est champion de France amateur en 2014 après des victoires par KO en quart de finale, demi-finale et finale12.

Champion du monde amateur (2015)[modifier | modifier le code]

En juin 2015, il reprend la compétition après six mois d'absence par une défaite par KO contre le Turc Ali Eren Demirezen14. Dans la continuité, Yoka devient champion du monde de boxe amateur à Doha en battant aux points le Kazakh Ivan Dychko15. Il devient le troisième Français à remporter ce titre après Jérôme Thomas à Belfast en 2001 et Willy Blain à Bangkok en 200316,17. Ce succès

...

Télécharger au format  txt (4.2 Kb)   pdf (46.3 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com