LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Biographie de Auguste

Cours : Biographie de Auguste. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  27 Janvier 2016  •  Cours  •  384 Mots (2 Pages)  •  222 Vues

Page 1 sur 2

Biographie d'Auguste

Auguste, de son vrai nom Caius Octavius, est né à Rome en 63 ACN et mort en 14 PCN à Nola (Italie). Octave n'est donc pas de grande famille, mais, par sa mère, il est le petit neveu de César. Très vite, César s'intéresse à lui et lui fait donner l'éducation d'un jeune noble de riche famille.  Dès 45 ACN, César en fait son principal héritier, secrètement, et l'adopte, le faisant ainsi entrer dans une lignée aussi prestigieuse que mythique. Lors de l'assassinat de César aux Ides de Mars en 44 ACN, le jeune Octave est en Grèce pour parfaire sa culture. Octave, Antoine et Lépide s'allient pour liquider les meurtriers de César et forment donc le second triumvirat. Il est temps pour l'homme ambitieux qu'est Octave d'asseoir son pouvoir. Mais il sait que les Romains craignent toujours le retour de la royauté. Aussi, en Janvier 27 ACN, il proclame la restauration de la République, annonce qu'il abandonne la vie publique et rend au Sénat tous les pouvoirs qu'il s'est fait accorder. Mais le sénat refuse et lui confère le titre d'Auguste (vient du latin augustus, « vénérable », « majestueux », « con sacré par les augures »). Tout empereur portant ce titre, qui devint ainsi un nom, était donc sacré comme un égal des dieux. Auguste aime à donner de lui-même l'image d'un homme simple, préoccupé du bien public, accablé de travail. Son mode de vie et sa maison sont volontairement ceux d'un Romain riche certes, mais sans faste particulier. Dès 23 ACN, il reçoit la puissance des tribuns de la plèbe, tribunicia potestas, qui lui sera renouvelée tous les ans et lui permettra d'intervenir au sénat.

En 19 ACN., il se fait décerner la puissance censoriale, qui lui permet de contrôler l'accès au sénat.L'ambition d'Auguste et la concentration des pouvoirs se heurtent à l'opposition, parfois violente, de certains Romains, qui n'hésitent pas à fomenter des complots, en particulier en 23 ACN. Enfin en 12 ACN, il devient grand pontife, pontifex maximus, c'est-à-dire officiellement le chef de la religion romaine. Il est aussi nommé père de la patrie, pater patriae, en 2 ACN. Il dispose ponctuellement de "missions", curae, en vertu desquelles il organise une administration impériale et il intervient dans la confection des listes de candidats aux élections des magistrats.

...

Télécharger au format  txt (2.3 Kb)   pdf (59.8 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com