LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Biographie De Gilles Personne De Roberval

Recherche de Documents : Biographie De Gilles Personne De Roberval. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  18 Septembre 2013  •  795 Mots (4 Pages)  •  937 Vues

Page 1 sur 4

Biographie de Gilles Personne de Roberval de Roberval

Sa vie

Gilles Personne de Roberval, né le 9 août 16021 à Noël-Saint-Martin (Oise) et mort le 27 octobre 1675 à Paris, est un mathématicien et physicien français.

Il est l'inventeur de la balance à deux fléaux dite « balance de Roberval ».

Il est le seul de ses frères et sœurs à recevoir une instruction, dès l’âge de 14 ans, grâce au curé de la paroisse voisine de Rhuis, qui avait remarqué sa vive intelligence. Il reçoit ainsi un solide bagage en mathématiques, en latin et sans doute en grec.

Gilles Personne quitte ensuite son village et entreprend un tour de France pour parfaire son instruction. Il vit en donnant des leçons particulières. Il passe à Bordeaux, où il fait la connaissance du mathématicien Pierre de Fermat, qui a le même âge que lui. Il se trouve en 1627 à La Rochelle, où il assiste au siège de la ville, ce qui lui permet de faire diverses remarques sur l’art des fortifications et la balistique.

En 1628, Gilles Personne atteint Paris. Le jeune géomètre ne tarde pas à entrer en contact avec les savants Mersenne, Pascal, puis Descartes, Torricelli, Huygens, Gassendi, Hobbes.

Il reçoit la permission du seigneur de son village natal d’adjoindre à son nom celui de Roberval.

Gilles Personne de Roberval obtient en 1631 une chaire de philosophie au collège de maître Gervais où il élit domicile. Le professeur réussit peu après le concours d’entrée au prestigieux Collège royal, où il occupe en 1632 la chaire de mathématiques de Ramus. Ses cours ont beaucoup de succès, les élèves qui y assistent sont souvent plus de cent, bien qu’il les terrifie par son ton impérieux et magistral. Il occupe bientôt une troisième chaire, celle de Pierre Gassendi, ce qui l’oblige à une activité débordante. Il y enseigne l’arithmétique, la géométrie, l’astronomie, l’optique, la mécanique et même la musique. Il donne aussi des conférences fort appréciées par le Tout-Paris des secrétaires d’État, des conseillers du Parlement et autres officiers de la Chambre des Comptes.

Il participe activement aux débats scientifiques, parfois virulents, avec ses contemporains, Descartes, Fermat, Pascal. En 1655, il obtient la succession de la chaire de Pierre Gassendi.

Il fait partie en 1666 des sept savants qui fondent l’Académie royale des sciences, ce qui le fait enfin bénéficier des faveurs du roi Louis XIV. Il intervient souvent dans les débats de l’Académie sur ses spécialités : la pesanteur, l’astronomie et la mécanique. Ce n’est que le 21 août 1669 qu’il fait connaître à l’Académie son projet de balance qui le rendra célèbre. Cette balance, enfermée dans une caisse de bois d’où sortent deux tiges supportant des plateaux, est basée sur le principe d’un parallélogramme déformable grâce à ses articulations, les plateaux restant toujours horizontaux. Roberval a l'ingénieuse idée de placer les plateaux au-dessus du fléau, alors que depuis des millénaires, ils étaient placés en dessous.

Il meurt le 27 septembre 1675, à

...

Télécharger au format  txt (5.1 Kb)   pdf (75.7 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com