LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Biographie De Boris Vian

Mémoire : Biographie De Boris Vian. Recherche parmi 272 000+ dissertations

Par   •  31 Octobre 2013  •  618 Mots (3 Pages)  •  756 Vues

Page 1 sur 3

Boris Vian est écrivain français, mais aussi ingénieur, trompettiste et critique de jazz, parolier et compositeur.

Boris Vian est né dans la région parisienne à Ville-d'Avray le 10 mars 1920. Il fut élevé dans une famille cultivée et raffinée dans laquelle régnait une atmosphère joyeuse. Son père était rentier et enseignait à sa famille le respect des libertés et la méfiance de l’Église et de l'Armée (ainsi on retrouve justement une critique de l’Église dans le roman de Boris Vian, L’Écume des Jours). Dès son plus jeune âge, il rencontre des problèmes de santé et a une santé fragile, cela lui donna le désir de vivre intensément chaque instant. Non seulement, Vian était un élève brillant, maîtrisant la langue française, la littérature et la manipulation des mots mais il se passionna dès ses 16 ans pour la musique et en particulier le jazz, forme musicale encore peu écoutée en France et il se mit à la trompette.

Après avoir obtenu son baccalauréat, il suivit des études scientifiques. Lors de la seconde Guerre Mondiale, en 1939, il évita la mobilisation en raison de sa santé défaillante. A l'issue de ses études, il devint ingénieur. Mais durant ses loisirs, il écrivait et jouait de la musique de jazz et passait le clair de son temps dans les cafés de Saint-Germain-des-Prés. Il s'y fit connaître comme trompettiste et rédigeait des articles dans plusieurs journaux de jazz dont Jazz Hot. Par ailleurs, il écrivit plusieurs centaines de chansons, comme le Déserteur en 1954. Il les interprètait ou bien les proposait à des chanteurs tels que Henri Salvador ou Juliette Gréco.

Parallèlement à ses activités d'ingénieur et de musicien, il commença à écrire. Boris Vian publia ses premiers romans, noirs et sarcastiques, sous des pseudonyme tels Vernon Sullivan. Le plus célèbre et controversé est « J'irai cracher sur vos tombes », écrit en 1946 qui traite du racisme, de la violence et de la sexualité. Il rencontra un énorme succès et devint un best-seller dès 47. Cette même année fut l'année de parution de son plus célèbre roman « L’Écume des jours », qui néanmoins contrairement à « J'irai cracher sur vos tombe » n’eut pas de succès de son vivant, bien qu'il fut soutenu par ses plus proches amis Raymond Queneau et Jean-Paul Sartre. Dans ce roman, les personnages évoluent dans un univers poétique et déroutant caractéristique de Boris Vian. Cependant, l'échec de « L'Arrache-cœur », un roman surréaliste, le convainquit d'abandonner la littérature en 1953 et marqua la fin de sa brève carrière d'écrivain.

Vian était influencé par le mouvement existentialiste (l'existentialisme considère donc chaque personne comme un être unique qui est maître, non seulement, de ses actes et de son destin, mais également, pour le meilleur comme pour le pire, des valeurs qu'il décide d'adopter), auquel il contribue dans sa "Chronique du menteur", au sein de la revue de Sartre les Temps modernes. Cependant, certaines de ses œuvres font également de lui un écrivain surréaliste. Ainsi, dans son premier roman, J'irai cracher sur vos tombes (1946), le héros, afro-américain... a l'apparence d'un blanc.

Boris Vian meurt d'une maladie

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (68 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com