LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Étude de l'Autoportrait Face à La Mort de Pablo Picasso

Mémoire : Étude de l'Autoportrait Face à La Mort de Pablo Picasso. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  26 Novembre 2012  •  2 902 Mots (12 Pages)  •  935 Vues

Page 1 sur 12

PICASSO, biographie et présentation des 4 autoportraits

PICASSO (1881-1973)

Autoportrait, 15 ans

Né en 1881 à Malaga, il passe sa jeunesse en Espagne. En 1891, son père, peintre, accepte un poste d' enseignant à l'école de dessin "La Corogne", Picasso a 10 ans et il s'exerce au dessin alors qu'il sait à peine lire. En 1895, il s’installe avec sa famille à Barcelone, son père enseigne à l'école très académique des Beaux-arts et grâce à lui, Picasso, âgé seulement de 14 ans peut passer exceptionnellement le concours d'entrée. Il se révèle être un véritable prodige et il est tout de suite admis. L'enseignement de l'école est classique et Picasso maîtrise très vite et parfaitement le dessin et la peinture. Deux ans plus tard, il se présente au concours de l'Académie Royale de Madrid. Son succès y est aussi éclatant qu'à Barcelone. A 16 ans, Picasso a atteint le plus haut niveau artistique des meilleures écoles d'art d'Espagne.

Portrait de sa mère réalisé à 15 ans

Les demoiselles d'Avignon, 1907

A 19 ans il expose la 1ere fois à Barcelone, dans la taverne artistique du "4 Gats" et part pour Paris. Il s'installe dans le quartier de Montmartre, dans les ateliers du "Bateau-Lavoir". Puis c'est la création du cubisme en 1907. La guerre 14-18 met fin à sa vie de bohême parisienne. Ses amis sont mobilisés. Picasso trouve un nouveau souffle par sa rencontre avec Cocteau qui l'amène en Italie. Son style picturale change. Son ami Apollinaire meurt. C'est la fin du cubisme pour Picasso et le retour à la figuration classique jusqu'en 1925.

Olga, 1917

La danse, 1925

"La danse" bouleverse le monde artistique. A l'origine de ce changement brutal, son couple qui se disloque et l'apparition du mouvement surréaliste l'année précédente avec les poètes Breton, Aragon, Eluard. "La beauté sera convulsive" dit le surréalisme. Ce courant convient parfaitement à Picasso, qui peint à nouveau "au-delà des choses", dans une réalité "sur-réelles". Une décennie plus tard, en 1936, la guerre civile éclate en Espagne. Picasso, bouleversé, prend cause auprès de Républicains espagnols contre le parti fasciste de franco. En mai 1937 le bombardement sauvage du village de Guernica inspire à Picasso son tableau le plus tragique. La seconde guerre mondiale amène Picasso à travailler sans relâche à Paris. Sa peinture est dite "révolutionnaire" et son art est considéré comme "dégénéré". Petite anecdote : Lors d'une perquisition dans son appartement, des soldats voient son tableau de "Guernica" et disent : "c'est vous qui avez fait ça?" Picasso répond : "Non, c'est vous". Après la guerre, Picasso rejoint le sud de la France puis s'installe dans "le pays de Cézanne". Il y meurt à l'âge de 98 ans.

Guernica, 1937

Sa peinture a évolué en fonction de sa vie, de ses drames, de ses rencontres et de ses amours. Picasso peignait sans relâche, de façon acharnée. Partagé entre l'Espagne et la France, il déménagea de nombreuses fois, il eut de nombreuses femmes, il rencontra énormément d'artistes et de poètes. Sa vie fut riche et la seule constance tout au long de sa vie fut sa peinture. Elle aussi fut variée et même si elle ne fut pas toujours fidèle à un courant artistique particulier, sa peinture fut toujours sincère vis à vis de l'artiste, vis à vis du spectateur et vis à vis de son sujet.

Autoportraits de Picasso1901, 1906, 1938, 1972

Ces quatre autoportraits de Picasso, réalisés dans un laps de temps de 70 ans environ, présentent des variations de formes et de techniques picturales. Ils sont représentatifs des préoccupations et des penchants de l'artiste au moment où il les a créés. Durant sa vie de peintre, Picasso a oscillé entre figuration et abstraction. Les deux autoportraits de 1901 et de 1906 appartiennent à la peinture figurative alors que ceux de 1938 et de 1972 se rapportent davantage à l'abstraction.

Quoiqu'il en soit, on constate que ces quatre autoportraits sont tous difficilement identifiables et ce pour une et même raison : le peintre n'a pas voulu se représenter à fin d'être reconnu.

L'autoportrait de 1901

Huile sur toile

81x60cm

musée Picasso, Paris

Cet autoportrait appartient à la période bleue de l'artiste. C'est un autoportrait basé sur les sentiments du peintre. Il ne cherche pas à être fidèle à son physique. Sa représentation n'est que la première étape avant les modifications de couleurs et de détails que l'artiste va volontairement effectuer pour exprimer son état d'âme.

Picasso est triste, il vient de perdre son cher ami Carlos Casagemas avec qui il avait quitté l'Espagne pour rejoindre Paris et avec qui il partageait son atelier. C'est une période difficile pour Picasso qui manque d'argent et qui n'est pas encore connu.

Picasso dira : "C'est en pensant à Casagemas que je me suis mis à peindre en bleu". Cette couleur est le symbole de sa tristesse et de sa mélancolie.

Petit rappel : La période bleue correspond aux années 1901-1903. Son nom vient du fait que les tableaux de cette période présentent tous un camaïeu (monochrome : une seule couleur déclinée dans différentes teintes) de bleu.

Analyse : Avec cet autoportrait, Picasso utilise la méthode expressionniste de

...

Télécharger au format  txt (18 Kb)   pdf (185.8 Kb)   docx (17.5 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com