LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de tableau La Joconde de Léonard de Vinci, Nature morte aux pommes et aux oranges d'Aul Cézanne et Les Demoisselles d'Avingon de Pablo Picasso

Note de Recherches : Analyse de tableau La Joconde de Léonard de Vinci, Nature morte aux pommes et aux oranges d'Aul Cézanne et Les Demoisselles d'Avingon de Pablo Picasso. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  18 Avril 2013  •  472 Mots (2 Pages)  •  1 080 Vues

Page 1 sur 2

ANALYSE DU TABLEAU « LA JOCONDE » DE LEONARD DE VINCI.

La Joconde est le portrait d'une jeune femme, sur fond d'un paysage montagneux aux horizons lointains et brumeux.

La femme porte une robe et, sur la tête un voile noir transparent. On remarque que totalement épilée, conformément à la mode de l'époque, elle ne présente ni cils, ni sourcils. Elle est assise sur un fauteuil dont on aperçoit le dossier à droite du tableau. Ses mains sont croisées, posées sur un bras du fauteuil. Elle se trouve probablement dans une loggia : on peut voir un parapet juste derrière elle au premier tiers du tableau, ainsi que l'amorce de la base renflée d'une colonne sur la gauche. À l'arrière plan se trouve un paysage montagneux dans lequel se détachent un chemin sinueux et une rivière qu'enjambe un pont de pierre. On peut remarquer une cassure de la ligne d'horizon. La tête de La Joconde sépare le tableau en deux parties dans lesquelles l'horizon ne se trouve pas au même niveau.

La source de lumière provient essentiellement de la gauche du tableau.

ANALYSE DU TABLEAU « NATURE MORTE AUX POMMES ET AUX ORANGES » DE AUL CEZANNE.

Cette nature morte est peinte sur une toile blanche, dont l'amorçage est visible dans la nappe en bas à gauche. Cette image présente un arrangement encombré et presque agitée d'éléments opposés, les couleurs et de motifs. Il y a deux draperies différents dans l'arrière-plan: à gauche en apparence accroché au mur le tapis avec de la rouille-brun violacé carrés et un design rouge et vert foncé qui était encore en Lauves de Cézanne studio jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, à côté de il s'agit d'un rideau brun-beige avec un motif de feuilles vert clair et quelques traces de rouge qui tombe en cascade, rencontré par la nappe blanche grande sur laquelle vaisselle, les pommes et les oranges sont assemblés. A gauche, derrière le plat incliné et à demi caché par la nappe, apparaît un petit fruit vert, en écho à la couleur de la sellerie verte. Le fond de brun foncé dans le coin supérieur droit semble liée à la portrait de Vollard.

ANALYSE DU TABLEAU « LES DEMOISELLES D’AVIGNON » DE PABLO PICASSO.

Sur une scène, devant un rideau de théâtre, cinq femmes, partiellement nues, occupent la totalité du tableau. Au premier plan et au milieu, il y a une coupe de fruits. Avec le marron du rideau la femme de gauche couvre se cache. Les femmes du centre fixent les spectateurs. Leur visage est dessiné de face, leur nez est dessiné de profil. La cinquième femme à droite est accroupie et nous tourne le dos, le corps de ces femmes semble déformé, représenté à la fois de profil, de trois quarts, de face et de dos, avec des contours faits de segments de droites et d'angles vifs.

...

Télécharger au format  txt (2.7 Kb)   pdf (55.3 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com