LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rue de paris, temps de pluie

Dissertation : Rue de paris, temps de pluie. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  1 Octobre 2016  •  Dissertation  •  444 Mots (2 Pages)  •  1 215 Vues

Page 1 sur 2

Rue de Paris, temps de pluie

Présentation de l’auteur : Gustave Caillebotte est né en 1848 et est mort en 1894. Il avait quarante cinq ans. C’est un peintre collectionneur et mécène. Il est l’ami des impressionnistes (peintre de la lumière), Monet, Manet, Renoir, Van Gogh, Degas. C’est un artiste qui n’est pas apprécié des critiques de son temps. Ce sont les américains qui redécouvrent ses tableaux et leurs trouvent un intérêt.

Présentation du contexte : Le Paris d’Haussmann ; Haussmann est un architecte parisien. Après 1875, il s’attela à la reconstruction de certains quartiers populaires de Paris. Il fait construire de grands immeubles au bord de rue ou d’avenue large.

Caractéristiques du tableau : Ce tableau est une peinture à l’huile de 212 sur 276 cm, réalisée en 1877, conservée à l’Art Institute of Chicago, aux Etats-Unis.

Description de l’œuvre : La scène représentée se trouve dans une rue de Paris. Sur une place parisienne. C’est typique de l’architecture d’Haussmann.

Le regard du spectateur se porte au niveau des deux personnes sous leur parapluie. Caillebotte a choisit un point de vue de la hauteur normal des yeux.

Les lignes essentielles du tableau sont les diagonales passant par le réverbère et le bas des immeubles. Ce tableau est divisé en quatre partie symétriques formant une croix : un axe passe par la base des immeubles en traversant la tête des personnages et un autre passe par le réverbère et son reflet.

L’atmosphère pluvieuse est mise en valeur grâce à la lumière et aux différentes couleurs : le ciel est gris et l’eau qui se trouve entre les pavés de la route reflète cette couleur. C’est une peinture très réaliste. L’eau reflète la lumière. Celle-ci est blanche et elle est répartie sur la totalité de la toile.

Les personnages que l’on peut voir semblent appartenir à la bourgeoisie parisienne (exemple : la femme porte des boucles d’oreilles- l’homme porte un veston, une veste et un nœud papillon - la femme a une coiffure élégante, une robe noire et peut-être un chemisier car on voit dépasser un col blanc de sa robe). Ils sont situés à droite du tableau et regardent en direction du trottoir d’en face (la gauche du tableau) mais ne voient pas le monsieur qui arrive face à eux avec son parapluie. Il va donc y avoir une « collision » Ils sont au premier plan. Ces personnages sont tous les deux en train de marcher, de même que presque tous les autres. Ils se promènent dans la rue (ils ne semblent pas pressés).

Les bâtiments donnent une impression de grandeur et d’élégance. Ils sont « majestueux ». Ils donnent aussi une impression de volume et de « symétrie ».

[pic 1]

...

Télécharger au format  txt (2.7 Kb)   pdf (358.3 Kb)   docx (282.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com