LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Ellen Meiksins Wood, l’origine du capitalisme

Dissertation : Ellen Meiksins Wood, l’origine du capitalisme. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  11 Avril 2016  •  Dissertation  •  1 186 Mots (5 Pages)  •  1 009 Vues

Page 1 sur 5

Source : Ellen Meiksins Wood, l’origine du capitalisme

Problématique : Démontrer que le capitalisme est né dans les régions agricoles de l’Angleterre du 16eme siècle.

Thèse : Le capitalisme né dans le monde agricole est certes dût a une nouvelle vision des échanges commerciaux et de l’économie mais a également participer à un changement très nette de l’espace social.

1er idée :

        « Depuis des millénaires, en effet, les hommes et les femmes travaillent la terre pour assurer leur subsistance. Et ils forment, depuis sans doute aussi longtemps, au moins deux classes sociales, celle qui cultive la terre, et celle qui exploite le travail des autres. ». C’est par ses mots qu’Ellen Wood débute son exposé sur le capitalisme agraire. « Un dirigeant et des paysans », on peut ainsi grossièrement définir le monde agricole anglais au 16 eme siècle. Et c’est à cette époque charnière que l’on peut dater la naissance du capitalisme.
Car auparavant, on pouvait aisément dire que l’économie fonctionnait selon un marché « précapitaliste » traditionnelle. Dans plusieurs pays européens notamment la France, on considérait que chaque paysans avait droit à son lopin de terre qu’il pouvait cultiver pour subvenir à ses besoins mais c’est mêmes terres ne lui appartenait pas non plus, elles étaient souvent la possession de seigneurs ou autres autorités qui laissait les paysans travailler dessus. Ces autorités mettaient en place des taxes et impôts pour prélever des ressources. Le seigneur prélevait le paysan, et l’État prélevait le seigneur et  le paysan. Dans l’idée Le paysan travaille pour consommer ce qu’il produit et produire ce qu’il consomme et le surplus est récupérer par ce seigneur qui lui « prete » sa terre et l’État qui assure sa protection.
        Un marché existe dans ce monde  sans pour autant être capitaliste car il fonctionne selon l’idée du troc (échange). Car effectivement les paysans produisent un surplus qu’ils aimeraient écouler, et n’ayant pas accès à certaines denrées par exemple, ils vont dans des marchés pour échanger et pour bénéficier de ces ressources qu’ils ne produisent pas. On parle là d’opportunité. C’est ce que font également certains marchands qui achètent pas chère pour revendre plus chère, ou alors d’avoir le monopole d’une ressource dans un marché et pouvoir ainsi jouer sur les prix pour emmagasiner du profit. Cela reste toujours des opportunités au sein d’un marché non capitaliste.
Mais où se trouve le capitalisme dans tout ça? Et bien d’après Wood c’est en Angleterre qu’il fit ses premiers grands pas aux alentours du 16eme siècle.

Il faut un peu resituer l’Angleterre a cette période, sa classe aristocratique était démilitarisée bien avant les autres aristocraties européennes, le pouvoir était centralisé et les seigneurs possédait de très larges terres. Le fait que de vastes étendues de terre appartenait à une seule famille et que les pouvoirs extra-économique était plus faibles qu’auparavant, Les seigneurs vont commencer à privatiser leur terre et louer des parcelles au plus offrant, les seigneurs ne laisseront plus les paysans travailler leurs terres comme autrefois. On a donc l’apparition des fermiers (terme qui dans le latin médiéval renvoie a un concept de location) qui en concurrence avec d’autres fermiers gagnait la possibilité de louer la terre du seigneur pour produire des biens que l’on soumettra au marché, la productivité devenait une nécessité. Car maintenant tous les paysans ne peuvent plus produire ce qu’il consomme donc ils vendent leur force de travail à des fermiers pour bénéficier d’un salaire, pour acheter ce qu’ils ont produits et ainsi subvenir à leur besoin. Ils deviennent par conséquent dépendants du marché, tout comme les seigneurs car tout ce qui est produit soumis à une loi du marché qui détermine la valeur du produit. La maximisation et la recherche de profit favorisa l’essor du capitalisme.
Ainsi cette privatisation des terres, par les seigneurs anglais créa un exode rural de la population vers la ville et développa une masse ouvrière de personne vendant une force de travail.  

...

Télécharger au format  txt (7.4 Kb)   pdf (82.3 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com